Mali: un homme d’affaires s’ajoute à la liste des candidats à la présidentielle

Au Mali, l’élection présidentielle doit avoir lieu en juillet prochain et les candidats se bousculent au portillon. Et ce lundi, une nouvelle candidature est venue s’ajouter à la liste. Celle d’un homme d’affaires Aliou Boubacar Diallo. C’est à Nioro, dans la ville d’un influent chef religieux malien qu’il a annoncé sa candidature.

Aliou Boubacar Diallo est un candidat atypique. Ce Malien de 58 ans est d’abord un homme d’affaires plutôt prospère. Il est notamment propriétaire d’une mine d’or. Il n’est pas à la tête d’un parti politique, mais ici tout le monde le sait, l’Alliance démocratique pour la paix - ADP-Maliba -, est sa création.
Cette formation politique, au début de la majorité présidentielle, a non seulement regagné les rangs de l’opposition, mais a débauché des députés du parti au pouvoir, une première au Mali. En fait, Aliou Boubacar Diallo est d’abord candidat contre le président malien sortant, IBK, qui sera à nouveau dans la course, selon ses partisans.
Entre les deux hommes, le courant ne passe plus. Pour sa campagne, Aliou Diallo campe sur ses moyens, sur ses électeurs, bien sûr, mais aussi sur la bénédiction d’un chef religieux, Chérif M'Bouye Haïdara. Et c’est à Nioro, dans la ville de ce sage très influent, qu’il a annoncé sa candidature.
Du monde à la cérémonie d’investiture. Outre quelques milliers de sympathisants, une dizaine de leaders politiques maliens, dont le chef de l’opposition Soumaïla Cissé. Selon les partisans du tout dernier candidat déclaré, il est dans une plateforme dont le slogan est « Tout, sauf un second mandat pour le président IBK ».
Par RFI

Formation