Le Cameroun attend le feu vert de l'AFD pour lancer la rénovation de l'aérogare passagers de l'aéroport de Douala

Le Cameroun attend le feu vert de l'AFD pour lancer la rénovation de l'aérogare passagers de l'aéroport de Douala
Au moment où la polémique enfle au sujet de la fermeture de l’aéroport de Douala pour état
de délabrement avancé, Thomas Owona Assoumou, le directeur général (DG) de l’entreprise publique, Aéroports du Cameroun (ADC) lui, annonce le démarrage imminent des travaux  rénovation. A cet effet, il parle d’une deuxième phase de réhabilitation à travers la reconfiguration de l’aérogare passagers. « Au stade actuel, le dossier de consultation d’entreprises a été transmis à l’Agence française de développement pour l’obtention de son avis de non-objection, préalablement au lancement de l’appel d’offres international restreint, avant la fin du mois d’avril 2018.», affirme M. Owona Assoumou. La première composante elle, a été réalisée en 2016. Elle concernait les chaussées aéronautiques.
Toutes ces phases de travaux, explique le DG des ADC, sont financées par un prêt non souverain de 46 millions d’euros (environ 30 milliards FCFA), auprès de l’Agence française de développement. C’était en 2015.
Rappelons qu’en février dernier, l’Association des compagnies aériennes de Douala a adressé une correspondance, à Thomas Owona Assoumou. Dans ladite lettre, quinze compagnies aériennes (Air France, Turkish Airlines, South African Airways, Ethiopian Airlines, Royal Air Maroc, Asky, Rwandair…) se sont plaint de la mauvaise maintenance de l’infrastructure aéroportuaire. L’association a parlé « d’une saleté repoussante : peintures défraîchies, murs décrépits, toilettes infréquentables, faux plafonds sales ou manquants… »
Le ministre des Transports a alors donné un délai de deux semaines à Thomas Owona Assoumou pour résoudre les problèmes dénoncés par les 15 compagnies aériennes desservant Douala.
S.A
Investir au Cameroun