L'Iran prêt à reprendre son programme nucléaire si les USA se retirent de l'accord

drapeaux iraniens
Téhéran a mis en garde contre la tentative de Washington de se retirer de l'accord sur le nucléaire
iranien. Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, si les USA enterrent l'accord, l’Iran reprendra la production d'uranium enrichi, élément clé dans la fabrication de l'arme atomique.
L'Iran reprendra son programme nucléaire si Washington rompt l'accord sur le nucléaire iranien comme Donald Trump menace de le faire, a mis en garde samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif.
«L'Amérique n'aurait jamais dû craindre que l'Iran produise une bombe nucléaire, mais nous poursuivrons vigoureusement notre programme d'enrichissement d'uranium», a-t-il dit, «si le Président Trump se retire officiellement de l'accord (nucléaire, ndlr)».
«Nous avons plusieurs options, et toutes ces options sont prêtes. Parmi elles il y a des options qui incluent la reprise de nos activités nucléaires à un rythme beaucoup plus rapide», a déclaré Javad Zarif dans un entretien avec CBS.
Donald Trump a posé la date du 12 mai comme ultimatum à ses alliés européens pour qu'ils s'entendent avec l'Iran afin de «remédier aux terribles lacunes» du texte de l'accord.

À cette date, s'ils n'ont pas trouvé le moyen de durcir l'accord signé en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran pour l'empêcher de se doter de la bombe atomique, le Président américain menace de rétablir des sanctions contre Téhéran et de se retirer du texte. M.Trump réclame davantage d'inspections et, surtout, la suppression des limitations dans le temps imposées à Téhéran sur son activité nucléaire, censées expirer en 2025 et 2030.
Le sort de l'accord sur le nucléaire iranien sera un des points clé de la visite du Président français aux États-Unis à partir de lundi, suivie vendredi par celle de la chancelière allemande. Pourtant, selon le chef de la diplomatie iranienne, les tentatives d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel «d'apaiser le Président Trump s'apparentent à une perte de temps».
Source: fr.sputniknews.com

Marketing Politique