07 erreurs des débutants en publicité Facebook : Comment les éviter ?

 
Si les publicités sur Facebook paraissent simples à mettre en place, ceci ne veut pas dire que c’est
autant facile d’avoir de bons résultats. Autrement dit :
  • Avoir des gens qui cliquent sur vos publicités
  • Obtenir des inscrits à votre mailing liste
  • Augmenter vos ventes
  • Ou simplement augmenter les interactions sur votre page.
Apprendre comment faire de la pub sur Facebook, ne fait pas de vous un expert en publicité. Il y’a les principes de base à respecter. Parceque le succès d’une publicité Facebook, dépend de nombreux facteurs à prendre en compte, et de la construction de bonnes stratégies, que nous survolerons.

1ère  Erreur : Choisir le mauvais positionnement sur Facebook
Lors de votre inscription sur Facebook, vous avez trois options. La création d’un profil, d’une page ou d’un groupe.


 Le profil est exclusivement à caractère privé et n’est pas adapté pour faire de la publicité, car d’abord votre porté de publication est extrêmement limitée à vos amis, ensuite vous n’avez pas accès aux outils de publicité que propose Facebook tel que le gestionnaire de publicité. Enfin vous ne savez pas quels sont ceux qui sont intéressés réellement par votre offre.
Quant au groupe, il s’apparente à un forum de discussion.  Il rassemble des personnes ayant un intérêt commun et leur permet de partager des opinions, des liens, des photos, des vidéos, … . Dans les groupes, qui ont généralement un très grand nombre de membres, il y’a un très gros engorgement des publications des membres, qui n’apparaissent que pour un laps de temps sur le fil d’actualité et se retrouvent très rapidement au bas du mur de publication. En plus, les cibles dans un groupe sont très différentes et n’ont pas les mêmes centres d’intérêt. Il est donc de loin l’endroit approprié pour faire votre publicité.
La page par contre, permet de promouvoir ses produits et services, pour une petite entreprise, un entrepreneur, une PME, une marque, etc. Elle vous permettra donc de créer une communauté de fans, de faire des offres spéciales et surtout de construire votre notoriété. Elle est donc à caractère essentiellement commercial. Sur les pages, Facebook met à votre disposition des outils statistiques qui permettent de mesurer l’impact des publications sur la communauté de vos fans, et la page vous donne la possibilité de rediriger les potentiels clients vers votre boutique en ligne, ou alors vers un site web.
Donc il est assez curieux de voir des gens penser faire de la pub directement à partir de leur profil, ou alors d’un groupe, alors qu’avec une page, de réelles opportunités s’y trouvent. Ils courent en plus le risque de voir leur compte bloqué par Facebook.

2ième Erreur : Vouloir vendre à l’immédiat
 Il s’agit là d’une erreur que beaucoup font lorsqu’ils se lancent sur la publicité Facebook. Il faut fondamentalement comprendre ceci : les gens viennent sur Facebook pas pour faire des achats, Facebook n’est pas un site de commerce en ligne, ou des prospects y viennent avec une intention précise d’achat. Les gens viennent sur Facebook prioritairement pour se distraire, regarder les vidéos de leurs amis, partager des choses amusantes. Il faut donc trouver intelligemment le moyen de leur présenter vos offres, pendant cette « distraction ».

Pour bon nombre  d’usagers, vous êtes de la pollution dans leur fil d’actualité. Un sac de poubelles mal placé qui empeste son espace privé. Pour lui vous êtes un mal nécessaire, rien de plus. La personne qui voit votre publication n’a aucune prédisposition positive à priori envers votre message. Si vous voulez son ATTENTION vous devez lui OFFRIR quelque chose d’intéressant et VITE, car rappelez-vous, les gens sont saturés de pub sur leur fil d’actualité, et ils mettent en moyenne  moins de 8 SECONDES pour jeter un coup d’œil très bref sur les annonces.
Les pubs à l’ancienne du genre « Nous sommes les meilleurs », « Nos produits sont les moins chers », « Voici mes services », etc. ne FONCTIONNENT PAS. Vous devez donner une raison VALABLE à la personne de cliquer sur votre annonce. Vous devez créer une offre IRRESISTIBLE.

3ième Erreur : Ne DEMANDEZ pas, DONNEZ
Lorsque les gens regardent votre annonce, leur cerveau analyse si votre pub va leur OFFRIR quelque chose, ou leur en DEMANDER. Si vous créez votre message d’annonce de sorte que vous leur demandez quelque chose, vous partez du mauvais pied.

Demandez-vous si votre annonce est cadrée de façon à offrir quelque chose, ou d’en prendre. Vous verrez une grosse différence avec votre taux de clic. Retenez ceci : Petite nuance, GROSSE différence.
Le cerveau humain cherche à conserver le plus d’énergie possible, et d’en perdre le moins possible. Plus l’action semble complexe, moins les gens vont compléter l’action en question. Un exemple banale, sur votre annonce au lieu de dire « inscris-toi, c’est gratuit », dites plutôt « Découvre mes astuces », vous verrez les résultats.

4ième Erreur : Bavardez moins, et faites une annonce « CLICKY »
Vous avez en moyenne 5 à 8 secondes pour retenir les gens sur votre annonce. Alors laissez les jeux de mots de côté, le baratin publicitaire classique. Il faut que les gens sachent exactement ce qu’elles doivent faire lorsqu’ils voient votre annonce.


La personne qui regarde votre publicité doit-elle cliquer ? Où doit-elle cliquer ? Lorsqu’elle va cliquer, que va-t-il se passer ? Qu’est ce qui se trouve de l’autre côté de ce clic ? Quelles sont les conséquences si la personne ne clique pas ?
Soyez aussi spécifique que possible dans votre créatif publicitaire. Si possible ajoutez un bouton (qui a l’air cliquable) sur votre image. Vous pouvez utiliser plusieurs techniques pour augmenter le taux de clic de vos annonces, notamment 05 principales : la curiosité, le conflit, la spécificité, l’urgence et la crédibilité. Je vais présenter 2 de ces 5 : la curiosité et l’urgence.
La curiosité :
La semaine dernière, lorsque j’étais au volant de mon véhicule, une dame m’a abordé, et m’a révélé quelque chose d’extrêmement surprenant, qui m’a donné des sueurs froides.
Vous voulez savoir ce que cette dame m’a dit n’est-ce pas ? Eh bien c’est normal !
Votre cerveau est conçu pour terminer ce qu’il commence, il n’aime pas laisser les choses en suspens. C’est pour cette raison qu’il est impossible de voir un épisode de PREASON BREAK, ou alors de 24H CHRONO, sans vouloir voir le prochain. Vous pouvez utiliser ce même principe pour votre publicité.
Un exemple assez simple. Si je vous offrais cet Ebook, en vous faisant une annonce avec une image d’un livre, bon nombre n’aurait pas cliqué sur l’annonce. Mais si je faisais la même annonce avec quelque chose qui créerait de la curiosité en vous, j’aurais un taux de clic plus intéressant. Oui je sais qu’avant de lire ce paragraphe, vous avez d’abord été attiré par l’image de mon chien LEO avec ses lunettes devant mon ordinateur.
 
L’urgence :
Rien de mieux pour inciter à l’action, qu’une date butoir. Essayer de mettre une contrainte de temps dans votre annonce. Par exemple « Offre PROMO valable du 10 au 15 avril 2018 ». Ou alors vous pouvez mettre une contrainte de nombre et dire « 20 places disponibles seulement… ». En ajoutant une contrainte de temps ou un nombre maximal d’inscriptions, vous allez doubler l’efficacité de votre publicité.

5ième Erreur : Ne baladez pas les gens de partout : La page de DESTINATION doit suivre le contexte de l’annonce

Votre annonce a bien beau être performante et obtenue plein de clics, si la page qui accueille les visiteurs ne l’est pas, telle que votre page d’offre de produit sur votre site, alors vous aurez payé pour la pub dans le vide. Vous avez donc besoin d’une page particulière pour accueillir vos visiteurs. En d’autres termes, n’amenez pas les gens sur la page d’accueil de votre site, où ils devront se débrouiller d’eux-mêmes pour retrouver votre offre. Faites donc très attention à l’adresse URL que vous insérez dans votre pub.
Je vous conseille d’utiliser une page spéciale et dédiée par campagne publicitaire, au mieux d’adapter même le titre de la page en fonction de l’annonce qui a amené le visiteur. L’idée est que la page d’atterrissage doit être une suite logique de l’annonce elle-même. Si votre annonce dis, « j’ai utilisé une méthode pour maigrir naturellement en 30 jours, voulez-vous découvrir mon secret ? », alors reprenez exactement le même texte dans le titre et le sous-titre de votre annonce.
 Vous pouvez ensuite continuer avec un texte de persuasion comme « Bonjour, mon nom est blablabla… j’ai fait blablabla…C’est pourquoi j’ai écrit ce guide de 28 pages sur blablabla… ».

6ième Erreur : Mal cibler vos prospects
Essayer de vendre des rouges à lèvres aux hommes, bravo les résultats ! Le ciblage sur Facebook est l’un des éléments déterminants de la réussite de votre pub, comme je l’ai démontré tout au long du guide à télécharger. Les débutants commettent pour la plupart certaines erreurs lors de leur ciblage.

La première erreur est de grouper les intérêts lors de vos ciblages. Pour mieux le comprendre prenons un exemple.
Vous vendez des masques faciaux pour femmes, en bon vendeur vous décidez de cibler les fans de la page de vos concurrents ce qui est très bien pensé, et une bonne stratégie de ciblage sur Facebook, car si les fans de vos concurrents aiment leurs produits, il y’a de grandes chances que leurs clients aiment aussi vos produits. Alors vous ciblez donc toutes les pages de vos concurrents dans un seul ensemble de publicités. C’est une grosse erreur.
Comment pouvez-vous savoir quelle page fan de vos concurrents vous apporte plus de bons résultats ? Donc vous devez tester les pages de vos concurrents les plus directs un à un, puis retenir la ou les meilleurs pages et scaler la publicité correspondante. Je sais c’est chiant, mais hélas c’est comme ça qu’on obtient de bons résultats.
Facebook offre la possibilité de créer des audiences de 3 façons, les audiences c’est l’ensemble des personnes appelés prospects qui peuvent devenir nos futurs clients :
Les audiences par intérêts encore appelé audiences sauvegardées,  sont les audiences de base initiales que vous avez créé et enregistrer. Ce sont des personnes qui ne vous connaissent pas et qui découvrent votre offre. Elles peuvent être réutiliser pour d’autres publicités. Ensuite les audiences personnalisées, où Facebook vous permet de trouver des personnes qui connaissent déjà votre offre sur Facebook. Il peut s’agir des personnes qui ont déjà visité votre page, votre boutique ou votre site sans forcément faire des achats, ou d’un fichier client. Enfin, les audiences similaires, qui sont créés à partir des audiences personnalisées, où vous demandez à Facebook, de vous trouver des personnes qui ont des caractéristiques et comportements semblables à vos prospects ou clients.
Tout ça c’est bien beau, mais il faut éviter de les mélanger. Lorsque vous créez des audiences personnalisées et des audiences similaires, éviter de les mélanger. Par exemple, je cible les visiteurs de mon site, qui ont vu certains produits de ma boutique, et une audience similaire des visiteurs les plus actifs de mon site. Comme dans le point précédent, je ne serais jamais en mesure de savoir laquelle de ces 3 audiences fonctionne le mieux. Il faut les tester comme je l’ai dit plus haut, une par une, mais pas dans le même ensemble de publicités.

7ième Erreur : Ne pas mesurer la performance de sa pub

Beaucoup de débutants, lorsqu’ils mettent une pub en place, et qu’ils commencent à faire les ventes, ils ne se rassurent plus si leurs publicités sont performantes, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que les ventes baissent, et que leur audience est saturée.
Quand vous faites de la publicité sur Facebook, vous devez en permanence suivre et analyser les résultats de vos publicités.
Par exemple comme indicateur, Facebook calcule pour vous ce qu’il appelle « Le score de pertinence » : cet indicateur évalue à quel point votre publicité est pertinente pour votre audience cible. Ce score est compris entre 1 et 10. Il doit être le plus proche de 10. S’il est très bas, cela veut dire que votre publicité n’est pas pertinente. Revoyez soit votre publicité, soit votre audience cible.
Facebook met à votre disposition, une panoplie de rapports conçus à l’avance, pour vous aider à prendre les meilleures décisions. Le problème c’est qu’il y’en a trop, et ça peut être très déroutant pour beaucoup. On finit par ne plus savoir quels sont les plus importants à regarder comme chiffres, ou alors on regarde simplement les mauvais chiffres.
Vous avez aussi comme autre indicateur, la fréquence, qui indique en moyenne combien de fois vos publicités sont vues par votre audience. Si vous êtes au dessus de 3 ou 4, cela veut dire que les gens voient trop souvent votre publicité et n’y prête du tout pas attention. La solution pour corriger ce problème est de tester de nouvelles images et titres de votre pub, jusqu’à trouver celle qui améliore votre fréquence.
Ceci n’est qu’un aperçu de différentes analyses de vos indicateurs de performance publicitaire. L’analyse des indicateurs de votre publicité est d’une très grande importance car c’est elle qui vous permettra de savoir pourquoi votre publicité ne marche pas, ou alors si elle marche sur quel aspect l’optimiser.
Par exemple si vous avez un bon ratio entre les personnes atteintes et les personnes qui ont cliqués sur votre annonce, ça veut dire que ce n’est pas votre publicité le problème. C’est probablement le prix ou alors les pages vers lesquelles vous redirigez vos visiteurs. Vous décomposerez vos ratios de publicité étapes par étapes afin de déterminer d’où ça coince, et prendre de meilleures décisions.
Alors voilà donc présenter les 07 erreurs à éviter lors de la mise en place de votre campagne publicitaire. Cependant, 07 éléments vous permettent de garantir votre réussite en matière de pub Facebook.
Le succès d’une publicité Facebook dépend de 6 principaux facteurs comme :
  • Le choix du bon objectif publicitaire: si vous voulez un objet A et vous demandez à Facebook un autre objet B, alors forcément vous n’obtiendrez pas les résultats recherchés lorsque vous mettez en place votre campagne publicitaire.
  • L’audience : Si vous proposez votre offre aux mauvaises personnes, alors vous jetterez de l’argent par la fenêtre. De même, si vous n’allez pas chercher d’autres potentiels clients, alors votre publicité va très vite s’épuiser du fait que vous aurez déjà saturé votre audience. Donc il faut travailler avec vos clients acquis, mais développer également votre portefeuille clients, grâce aux audiences similaires.
  • Le choix du bon type d’enchère et du bon montant : si vous définissez mal votre budget publicitaire et vos enchères ou alors qu’il ne soit pas cohérent avec votre objectif de campagne, alors soit vous dépenserez plus qu’il n’en faut, soit vous dépenserez moins et perdrez des opportunités de vendre plus.
  • L’offre (proposition de valeur) : si votre offre ne propose pas une réelle valeur à vos prospects, alors personne ne s’intéressera à votre offre, ou du moins très peu de personne. Par conséquent vos indicateurs de performances publicitaires prendront un sérieux coup.
  • Le copywriting de votre publicité : Trouvez les justes mots pour vendre votre offre, sans faire dans la surenchère publicitaire, et sans être perçu comme un demandeur devant vos prospects.
  • Le choix d’un visuel approprié et « tape à l’œil » (image, vidéo, GIF) : Souvenez-vous, vous avez 5 à 8 secondes pour retenir l’attention des gens sur Facebook. Alors travaillez sérieusement vos créatifs et vos visuels.
  • Se former avant de vous lancer : Tant que vous choisirez de l’improvisation en matière de publicité Facebook, alors votre porte-monnaie prendra un sérieux coup. Il est donc très important de se former au préalable avant de se lancer. Vous gagnerez en temps, vous aurez de bons résultats, mais surtout vous ferez d’importantes économies pour votre business, et de ce fait de bonnes ventes.

Recommended For You