Bitcoin dans le «coma»: raisons et perspectives d’évolution

L'état presque comateux dans lequel le bitcoin est tombé après des mois de fluctuations s'explique,
entre autres, par l'élaboration d'une crypto-législation et des difficultés de minage. Or, un nouveau mouvement à la hausse peut s'annoncer dans le courant de l'année, affirme à Sputnik Veronika Dneprovskaya, analyste de la société de trading Alpari.

S'il y a encore quelques mois la monnaie virtuelle la plus populaire du monde effrayait par ses envolées et ses plongeons, le bitcoin, qui oscille actuellement entre les 8.000 et les 9.000 dollars, est récemment entré en hibernation, comme le pensent certains experts. Comment cette stabilité inattendue s'explique-t-elle? Sputnik a posé cette question à Veronika Dneprovskaya, spécialiste en chef du département des investissements d'une société de Forex-trading en Russie, Alpari. Elle rappelle que le 17 décembre 2017 le cours du bitcoin a atteint son maximum historique de 20.000 dollars. Que s'est-il donc passé depuis ?
«Le monde a ensuite été témoin d'une correction profonde et dynamique. En moins de deux mois, le cours de la devise phare du crypto-marché a chuté pour atteindre les 6.000 dollars le 6 février 2018. Autrement dit, le cours du crypto-actif a baissé de 70%.»
Selon elle, «la position d'entre-deux que tient aujourd'hui le bitcoin est déterminée par des facteurs tels que l'élaboration d'une législation numérique internationale, l'offre et la demande, les difficultés du minage et la scalabilité du réseau».
Il est donc possible que la cryptomonnaie connaisse un nouveau mouvement haussier d'ici à la fin de l'année:
«La croissance sera liée à la mise en œuvre de la réglementation des crypto-actifs à l'échelle internationale, ce qui augmentera la confiance dans la monnaie virtuelle en général», explique Mme Dneprovskaya.

La confiance des investisseurs, quant à elle, engendrera une augmentation de la demande pour l'«or virtuel». De surcroît, le processus de minage compliqué, qui limite le nombre de bitcoins disponibles sur le marché, pourra lui-aussi provoquer une hausse de son cours, poursuit l'experte. Pour le moment, 17 millions de bitcoins sur 21 millions ont été extraits. Concernant les autres cryptomonnaies, la plupart d'entre elles «répliquent l'évolution du cours du bitcoin» à court et long terme.
«La situation s'explique par le fait qu'à la base de la majorité des cryptomonnaies réside la source code du bitcoin», résume l'interlocutrice de Sputnik, ajoutant que la tendance ne changera vraisemblablement pas de manière radicale d'ici à la fin de l'année.