Giroud veut détrôner Zidane

Giroud France Bleus Islande
Parmi les attaquants les plus prolifiques de l’histoire des Bleus, Olivier Giroud espère bien
dépasser Zinédine Zidane.
Le plus souvent décrié depuis ses débuts internationaux en 2011, Olivier Giroud n’en possède pas moins des statistiques qui plaident pour lui. Joueur le plus souvent utilisé par Didier Deschamps, l’attaquant de Chelsea affiche en effet déjà 30 buts en 71 sélections. De quoi lui valoir d’émarger dans le Top 5 des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France, à égalité avec deux buteurs emblématiques des Bleus, Just Fontaine et Jean-Pierre Papin.
Une place dans l’histoire dont il n’est pas peu fier comme il l’a reconnu dans une interview accordée à SFR Sport. "On joue au foot pour vivre des émotions, pour marquer l'histoire, pour rendre les siens fiers. Je pense le faire actuellement avec ce qu'on réalise. Je n'aime pas trop évoquer le 'je', mais c'est vrai que je suis fier de mes statistiques et de ce que je fais pour l'équipe", a-t-il ainsi confié sur le sujet.

Le podium n'est qu'à quatre buts...

Et l’ancien Montpelliérain, qui s’apprête à disputer la Coupe du monde en Russie, ne compte pas s’arrêter là. Il espère bien profiter de ce Mondial pour progresser dans la hiérarchie, lui qui n’a marqué qu’un but lors de la Coupe du monde au Brésil il y a quatre ans et deux lors de l’Euro 2016. "J’espère que ça va continuer et que je vais continuer à grimper dans la hiérarchie et dépasser Zizou", a-t-il ajouté. Une tâche qui ne s’annonce pas trop compliquée puisque l’ancien champion du monde ne le devance que d’un but avec 31 buts en 108 sélections.
Olivier Giroud peut même viser le podium des meilleurs buteurs de l’histoire des Bleus puisque David Trezeguet, actuel troisième au classement, compte 34 buts en 71 sélections. Rejoindre Thierry Henry et Michel Platini sera en revanche plus compliqué, les deux meilleurs buteurs de l’équipe de France affichant respectivement 51 buts en 123 matches pour le premier et 41 buts en 72 sélections pour le second.
François Kulawik
Source: sports.fr