L’ex-médecin de Trump livre ses quatre vérités sur la «santé éclatante» du Président

Donald Trump
Lorsque le Dr Harold Bornstein a décrit en 2015 dans une prose hyperbolique la santé du candidat
Donald Trump, les mots utilisés ressemblaient étrangement au «style» de son patient. Selon Bornstein, Donald Trump aurait rédigé lui-même ce rapport, relate la chaîne CNN.
Harold Bornstein, ex-médecin new-yorkais du Président Trump, a affirmé dans un entretien diffusé mardi par la chaîne NBC qu'en février 2017, quelques jours après avoir livré au New York Times que M. Trump prenait des médicaments pour favoriser la repousse de ses cheveux, trois proches du milliardaire avaient débarqué dans son cabinet et s'étaient emparés de tous les dossiers concernant le Président. «Ils ont dû rester 25 à 30 minutes. Cela a été un vrai chaos», a déploré M. Bornstein, 70 ans, assurant s'être senti «violé, effrayé et triste».

D'après lui, Donald Trump a en outre lui-même «dicté la lettre sur sa santé»: «Je ne l'ai pas rédigée», a confié mardi M. Bornstein à la chaîne CNN. «Je l'ai juste inventée au fur et à mesure que je l'écrivais». La Maison-Blanche a toutefois catégoriquement balayé ces propos. Le nom de M. Bornstein, qui a soigné Trump pendant 35 ans, selon la NBC, avait émergé pendant la campagne présidentielle.
En septembre 2016, alors que la santé de sa rivale démocrate Hillary Clinton avait été remise en cause, tardant à révéler qu'elle souffrait d'une pneumonie, M. Bornstein avait indiqué que le magnat de l'immobilier était «en excellente santé».

Un diagnostic répété mot pour mot en janvier de cette année par le médecin de la Maison Blanche Ronny Jackson, après la première visite médicale de Donald Trump depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2017. M. Jackson s'est retrouvé la semaine dernière au cœur d'une vive polémique après des révélations embarrassantes (notamment une surprescription de médicaments, une consommation excessive d'alcool) qui l'a obligé à retirer sa candidature au poste de ministre des Anciens combattants.
Source: fr.sputniknews.com

Marketing Politique