Moise KATUMBI "Lorsque je suis arrivé au poste de Gouverneur du Katanga, les recettes annuelles à la douane s’élevaient à 14.600.000 dollars et à la fin, nous récoltions 1 milliard 400 millions l’an"

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et téléphone
Quelques extraits de l’entretien de Moise KATUMBI avec la journaliste belge Colette
BRAECKMAN :
- " J’étais opérateur économique au Congo et en Zambie, je n’étais pas un demandeur d’emploi. Moi, je peux justifier ce que j’ai gagné, je ne suis pas arrivé pieds nus ".
- " Lorsque je suis arrivé au poste de Gouverneur du Katanga, les recettes annuelles à la douane s’élevaient à 14.600.000 dollars et à la fin, nous récoltions 1 milliard 400 millions l’an. Après une année, le gouvernement provincial pouvait renvoyer 2 milliards au gouvernement central, à Kinshasa. Dans la province, nous avions restauré l’autorité de l’Etat, lutté contre la corruption ".
- " Il y a un temps pour tout. De grands chefs d’Etat ont déjà été chassés. Kabila croit que le Congo lui appartient, comme une propriété privée. Nous souhaitons que notre pays connaisse sa première alternance pacifique. Mais si Kabila prépare le chaos, il va tout perdre, il ne saura où aller ".
- " Mes priorités : Restaurer l’autorité de l’Etat ; Construire les infrastructures ; S’occuper de nos routes, de la santé ; Remettre nos enfants à l’école grâce à un enseignement gratuit ; Bien payer les fonctionnaires, les militaires, les policiers ; Créer une armée républicaine ; Veiller aux effets du changement climatique ".