Premier vol direct Abidjan-New-York après 20 ans d'interruption

Une liaison aérienne directe entre Abidjan et New York a été rétablie après 20 ans d'interruption, par
un vol inaugural qui a décollé samedi de la capitale économique ivoirienne.
"Depuis la disparition d'Air Afrique (l'ex compagnie panafricaine), il y a une vingtaine d'années, il était inexplicable qu'il n'ait jamais été possible d'effectuer à partir d'Abidjan des vols directs vers les Etats-Unis", a déclaré le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, lors de la cérémonie de lancement.
M. Coulibaly a déploré cette situation, "d'autant plus que dans certaines capitales africaines, ces vols directs existaient".
Ethiopian Airlines, la compagnie éthiopienne qui assure cette liaison "permettra un accroissement des volumes d'échanges, à la fois économiques, culturels, humains et de repositionner la Côte d'Ivoire sur l'échiquier mondial".
La certification en 2015 de l'aéroport d'Abidjan par les Etats-Unis a largement contribué au rétablissement de cette liaison qui sera assurée en partenariat avec Air Côte d'Ivoire, la compagnie nationale ivoirienne.

Celle-ci déjà partenaire d'Air France-KLM utilisera sa position de hub à Abidjan pour "rabattre" ou " desservir" les passagers à partir de la capitale économique ivoirienne.
Les autorités ivoiriennes ont annoncé fin novembre le démarrage des travaux d'extension de l'aéroport international d'Abidjan, destinés à doubler d'ici à cinq ans la capacité d'accueil de cette plateforme régionale.
Une nouvelle voie de circulation pour accueillir plus de gros porteurs de type A380 et un terminal d'aviation d'affaires seront construits d'ici à 2019, pour un coût global de 42 milliards de francs CFA (64 millions d'euros). Ces travaux sont pilotés par le groupe français de BTP Spie Batignolles.
"Ce projet d'extension de l'aérogare internationale vise à répondre à l'augmentation impressionnante du trafic des passagers qui devrait dépasser les 2 millions en 2017 et doubler d'ici à 5 ans", avait déclaré le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné.

Les travaux de modernisation devraient également "multiplier par quatre la capacité de mouvements des avions et doter la Côte d'Ivoire d'un aéroport moderne pouvant accueillir 10 millions de passagers à l'horizon 2025", selon M. Koné.
Construit dans les années 1970, puis agrandi et moderniséaprès sa reprise en concession par la société privée Aeria en 1996, l'aéroport Félix Houphouët-Boigny a enregistré près de deux millions de passagers en 2016, en augmentation de 16% par rapport à l'année précédente, selon les chiffres d'Aeria.
Première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone, la Côte d'Ivoire, a enregistré une croissance annuelle moyenne de 9% depuis cinq ans.
VOA Avec AFP