Sénégal/ Crise scolaire: La première dame réconcilie les syndicats avec l’Etat

Marième-Faye-Sall 
Au Sénégal, la crise scolaire était en train de prendre un mauvais tournant. Du moins, jusqu’à ce que
la Première Dame n’intervienne. Vendredi dernier, Marième Faye Sall est venue en messie, pour calmer les ardeurs des syndicats d’enseignants, chose que le gouvernement n’a pas réussi.
Le dimanche, le G6, qui compte les parties les plus représentatives de la grève, a accepté de lever son mot d’ordre, mais en échange de quoi? En effet, le président Macky Sall a proposé de relever l’indemnité de logement de 60.000 à 100.000 francs CFA.
«C’est madame la Première dame qui les ( enseignants du G6) à conviés à un déjeuner. C’est après le déjeuner que le président de la République les a rencontrés à Mermoz (dans sa résidence personnelle, Ndlr)», indique Oumar Zoumarou de l’Inter-cadre dans les colonnes d’un quotidien de la place.
Autre son de cloche, celui du coordonnateur de la Fédération des enseignants du Sénégal (Feder), Dame Mbodj, qui n’apprécie pas la médiation de la première Dame.
«La Première dame n’est pas investie d’une mission officielle qui lui permet d’intervenir à ce niveau avec le ministre des Finances pour proposer une solution de sortie de crise.»
(…) Nous décrions ces faits parce que nous sommes dans une République.»
Pour le moment, la Feder, campe sur sa position de grève en attendant l’avis de sa base.
Pour sa part, le coordinateur du G6, Saourou Sene, ne veut pas encore se prononcer sur la question, en attendant de rencontrer « les autorités ».
Par ailleurs, une rencontre entre le Premier ministre, les médiateurs de la crise et le G6 est prévue ce lundi pour une rencontre.
Par Afrikmag.com