Au moins 11 morts dans une attaque terroriste dans l’Extrême-nord au Cameroun

Au moins 11 personnes ont été tuées dans une attaque attribuée aux membres de de la secte Boko
Haram dans la province de l’extrême-nord,  au Cameroun, selon les autorités locales et les sources de sécurité.
Selon le maire de Maroua 2ème, Abdoulaye Yerima Bakaryes, les membres présumés de la secte Boko Haram ont fait une incursion dans la nuit de jeudi à vendredi entre 2 heures et 3 heures du matin dans trois quartiers de notre arrondissement.
"Avec l’effet de surprise, les assaillants ont égorgé six personnes", a précisé l’autorité municipale joint au téléphone par VOA Afrique.
En riposte, "les membres du comité de vigilance, les populations locales et les forces de défense et de sécurité se sont lancés à l’assaut des assaillants", a indiqué M. Abdoulaye Yerima.

Ils vont réussir à neutraliser les présumés criminels dans la zone de Koza, sur la route de la réserve de Waza, selon le maire de Maroua 2ème.
Les sources de sécurité de la région ont confirmé que cinq membres de Boko Haram ont été abattus à l’issue de cette intervention.
La ville de Maroua qui pensait avoir jugulé les attaques terroristes enregistre ainsi en une nuit un bilan de 11 morts : soit six civils et cinq assaillants abattus, indiquent les sources de sécurité.
VOA Afrique a également appris que deux membres du groupe qui a attaqué la nuit dernière trois localités de l’arrondissement de Maroua 2ème, ont été arrêtés.

Maroua, située à 1.329 kms de Yaoundé, est le chef-lieu de la région de l’extrême -Nord. La ville avait été frappée par les attentats terroristes en 2015. En mai dernier, la ville avait abritée les jeux universitaires.
VOA Afrique