Crise anglophone au Cameroun: le tribunal de Muyuka incendié par les présumés sécessionnistes

voiture Animbom Aaron Akiabom
Le tribunal de Muyuka a été incendié par les présumés sécessionnistes
Selon les informations concordantes, le tribunal de première instance de Muyuka, région du Sud-ouest, a été incendié dans la nuit du mardi 12 juin par des présumés sécessionnistes
Les auteurs de l’incendie, apprend-on, indiquent que leur acte est consécutif au procès en cours à Yaoundé contre plusieurs activistes sécessionnistes arrêtés dans les régions anglophones.
Plusieurs attaques contre les symboles de l’Etat ont été enregistrées ce derniers temps dans les deux régions anglophones en proie aux violences depuis presque deux ans
Dans la nuit du jeudi 07 juin passé, les présumés sécessionnistes ont incendié le domicile du maire de Wabane localité située dans le département du Lebialem région du Sud-ouest. Cette attaque avait été perpétrée en l’absence des occupants des lieux
Toujours dans ce registre des incendies criminel, le domicile du ministre délégué auprès du ministre de l'économie de la planification et de l'aménagement du territoire Paul Tassong avait été incendié à M'mockmbie dans le Lebialem par un groupe d'individus se reclamant de le republique fictive de l'Ambazonie
Les revendications anglophones se sont muées en un conflit de basse intensité, les plus radicaux ont choisi la sécession comme leur seule option, ils s’attaquent aux symboles de l’Etat et procèdent par des enlèvements des fonctionnaires. Ils sont considérés comme des terroristes par le pouvoir central
par: Yann Vladimir Atangana
Source: 237actu.com

Recommended For You