Corée du Nord: des remaniements majeurs ont eu lieu au sommet de l'armée

media
En Corée du Nord, des remaniements majeurs ont eu lieu au sommet de l’appareil militaire, selon la
presse du voisin sud-coréen. Les trois personnages les plus importants de l’armée populaire de Corée ont été limogés et remplacés par des hommes plus jeunes - et peut-être plus modérés - selon des sources sud-coréennes et américaines. Une refonte sur fond de pourparlers de dénucléarisation avec les Etats-Unis et de rapprochement avec la Corée du Sud.
Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias
En quelques mois, la Corée du Nord a limogé son ministre de la défense, son chef des armées, et son directeur du bureau politique de l’armée populaire, c’est-à-dire les trois figures les plus puissantes de son appareil militaire !
Un seul de ces remplacements a été confirmé le mois dernier par la presse officielle. Les autres informations proviennent de sources sud-coréennes, et ont été confirmées par un responsable américain cité par l’agence de presse Reuters.
Des dissensions au sein de l'armée ?
Selon une source du renseignement sud-coréen citée par l’agence Yonhap, cette refonte s’expliquerait par des dissensions parmi les hauts gradés nord-coréns, alors que le régime discute de sa dénucléarisation avec Washington. Le nouveau ministre de la Défense, No Kwang-chol serait un « modéré ».
En Corée du Sud, où le gouvernement cherche à améliorer les liens avec le Nord, plusieurs analystes veulent voir dans ces remaniements un signe que Pyongyang pourrait préparer un changement de direction politique et accorder la priorité à son économie plutôt qu’à son armée. Un optimisme à prendre avec prudence, étant donné l’opacité du régime.
Par