BBC révèle l’exécution de 5 étudiants par des militaires à Bambili (Audio) voici les détails


Une exécution de cinq étudiants se serait produite à Bambili, d’après les informations rapportées par
la chaîne d’information BBC.
A en croire ce média, des militaires camerounais seraient des auteurs de cet assassinat des jeunes anglophones. Selon un élément audio diffusé par la chaîne, des militaires camerounais ont fait irruption dans une résidence universitaire à Bambili la nuit pour effectuer un contrôle de pièces d’identités.
A l’issue de la fouille, cinq étudiants ont été traînés dehors par les militaires. Depuis cet instant, plus de signe de vie des étudiants.
D’après les récits du correspondant de BBC, les voisins qui n’ont plus de nouvelles de leurs camarades se sont rendus au commissariat de la localité pour déposer un avis de recherche mais il leur avait dit de faire des recherches plutôt dans des hôpitaux et prisons des environs.
Lorsqu’ils se sont rendus à l’hôpital de Bamenda, la surprise fut grande pour eux de retrouver les corps sans vie de leurs camarades criblés de balles dans le dos quelques heures après leur disparition de la cité universitaire à Bambili, une localité située dans le département du Mezam et la Région du Nord-Ouest.
A l’annonce de cette triste nouvelle, les proches sous le choc de ces jeunes se sont effondrées à la vue de leurs cadavres. Les jeunes étudiants devraient en effet passer leurs examens très prochainement, ce qui justifie leur présence dans la résidence universitaire.
A en croire le correspondant de BBC, toute tentative d’entrée en contact avec Lele LAfrique, le gouverneur du Nord-Ouest de Bamenda a été vaine. Un Officier de la localité contacté a déclaré ignorer tout sur cette affaire de contrôle militaire dans la résidence universitaire et l’assassinat des étudiants. lien en Audio
Il faut rappeler que dans la journée de Lundi 9 juillet, d’intenses affrontements ont eu lieu dans la localité de Bambili et à Bambui qui sont toutes des résidences universitaires. Des gendarmes déployés dans ces localités ont été confrontés à des individus armés. D’énormes dégâts matériels ont été enregistrés.