UNION AFRICAINE : LE CONSEIL EXÉCUTIF SUSPEND LE PARLEMENT PANAFRICAIN DIRIGÉ PAR LE CAMEROUNAIS ROGER NKODO DANG POUR SOUPÇONS DE CORRUPTION

L’image contient peut-être : 1 personne, debout 
Le conseil exécutif de l'Union Africaine s’est achevé vendredi soir. Les ministres des Affaires
étrangères étaient réunis pendant deux jours pour préparer les décisions qui seront débattues par les chefs d'Etat. Ils ont, de manière unanime, décidé de soutenir la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, qui brigue le secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie.
Les ministres se sont par ailleurs mis d’accord sur une série de mesures, dont une enquête sur des soupçons de corruption au sein du Parlement panafricain. Les ministres ont décidé de « suspendre temporairement » le budget du Parlement, dirigé par le camerounais Roger Nkodo Dang, où des irrégularités ont été constatées dans le processus de recrutement.
Des mesures d’enquête sur le Nepad sont également prévues pour « déterminer s’il y a eu violation des règles de l’UA en ce qui concerne les indemnités de logement versées au personnel, sans autorisation préalable », lit-on dans ce texte. Après avoir mene8une enquête sur le Parlement panafricain, Julius Malema le leader sud-africain promet des révélations fracassantes. Corruption, népotisme et clientelisme notamment dans les actes de gouvernement. Les Camerouniaiseries se sont exportées au sein de cette institution.
Par Xavier Beleme Anang
RFI