Booba en prison : Médine dévoile une lettre envoyée par le rappeur depuis sa cellule

Ce 1er août, Booba et Kaaris se sont battus en plein aéroport d’Orly et sont depuis placés en détention provisoire, chacun de leur côté. Emprisonné à Fleury-Mérogis, le Duc de Boulogne a envoyé une lettre à l’un de ses amis rappeurs, Médine, qui l’a partagée sur Instagram.

Cela fait désormais plus de deux semaines que Booba et Kaaris sont en prison. Le 4 août dernier, les célèbres rappeurs ont été placés en détention provisoire dans des maisons de correction différentes (Booba est à Fleury-Mérogis en Essonne et Kaaris à Fresnes dans le Val-de-Marne). S’ils sont enfermés jusqu’à l’attente de leur jugement – qui devrait avoir lieu le 6 septembre prochain – les ennemis de la planète rap pourraient bien écoper d’une sanction assez lourde. Et cela à cause d’une bagarre en plein Paris.

Le 1er août, l’aéroport d’Orly était le théâtre d’une rixe sans précédent entre Booba et Kaaris. Alors qu’ils souhaitaient se rendre tous les deux à Barcelone pour des shows séparés, les deux auteurs se sont tombé dessus au beau milieu du terminal ouest du Hall 1. Là, ils se sont notamment frappés à l’aide de bouteilles de parfum d’un magasin duty-free. Une altercation très violente, qui a eu de lourdes conséquences pour l’aérogare. Ce dernier a été fermé durant de longues heures et ce ne sont pas moins de 7 vols qui ont été retardés. Si 1803 personnes ont été impactées par cette bagarre, les deux figures de la scène urbaine ont très vite été arrêtées par les forces de l’ordre, puis jugées en comparution immédiate avant d’être finalement incarcérées chacun de leur côté.

Booba : sa lettre à Médine depuis la prison de Fleury-Mérogis

Ce week-end, ce sont des clichés assez étonnants qui ont fait surface sur la Toile : ceux de Kaaris en direct de sa cellule. Des selfies qui sont loin d’être sans conséquence puisque l’un des surveillants de la prison de Fresnes a laissé entendre que des sanctions allaient être prises. « L'administration pénitentiaire a procédé à des fouilles dans les cellules et retrouvé des téléphones portables dans les deux cellules des individus en question, a indiqué Cédric Boyer, ce 18 août à France Info. Ces individus ont fait l'objet de comptes-rendus d'incidents, au regard des éléments retrouvés dans leurs cellules et il y a une enquête qui sera mise en place par l'administration pénitentiaire. » Quelques heures plus tard, ce n’est pas l’interprète d’Or noir qui a fait parler de lui, mais son rival Booba.

Écroué à Fleury-Mérogis, celui que l’on nomme le Duc de Boulogne a aussi suscité l’intérêt avec, de son côté, une activité tout a fait autorisée sous les verrous. Le quadragénaire a envoyé une lettre à l’un de ses amis, le rappeur Médine. Ce dernier n’a donc pas hésité, ce dimanche 19 août, à immortaliser l’enveloppe de ladite missive afin de la partager sur son compte Instagram. « 8 août 2018 dans cette pu**in d'maison d'arrêt », peut-on lire en légende du post. Une référence au titre Lunatic de Booba, où il scandait presque la même phrase, mais avec 1998 (année durant laquelle il était enfermé à Bois d’Arcy). Comme quoi, le facteur sonne toujours deux fois. 
Source: voici.fr