Cameroun: L'Ouest est entrain de tomber entre les main du MRC. Ca sera chaud à l’ouest. La bataille pour la présidentielle du 7 octobre à l’ouest ne sera pas une simple partie de plaisir.

http://p9.storage.canalblog.com/90/09/1458422/111014533.png
Ca sera chaud à l’ouest !
La bataille pour la présidentielle du 7 octobre à l’ouest ne sera pas une simple partie de plaisir. Le Rdpc doit affronter sur le terrain, le MRC. Le parti de Maurice Kamto qui, visiblement est fortement enraciné. Le parti au pouvoir devra batailler très dur pour arracher une victoire. « Plus besoin d’investir en sacs de riz, en poissons et autres victuailles comme le Rdpc avait coutume. C’est Kamto le président de bon nombre de citoyens en âge de voter » lance un militant. C’est « une population de l’ouest, gonflée d’amertume, parce que déçue et abandonnée par une élite politique qui n’investit plus pour le bien de la communauté qui s’apprête à procéder à un retournement de veste le 7 octobre prochain. Que se soit le Rdpc ou le Sdf, aucune de ses formations politiques n’a posée des actes concrets. Ceux ou celles que cette population a porté en triomphe lors des multiples consultations populaires ne retournent à la base que lorsqu’il y a une autre échéance électorale. Des actes, des faits, des gestes que les populations ne veulent plus. Il ressort clairement que les populations de la région de l’ouest, à l’exception du département du Noun où elles ont peur de la fougue du sultan voteraient le Mrc du président Maurice Kamto. A preuve c’est tous les jours que les unités de Base du parti sont installées », dit Tsasse Tchoffo Bodelet coordonnateur régional en charge de l’animation du patri à l’ouest. «C’est tous les jours que nous enregistrons de nouvelles adhésions au Mrc. Une adhésion massive qui s’est accentuée par la popularité du président Kamto en déplacement il y a quelques jours dans le grand nord. A cela il faut y ajouter, Le dynamisme des cadres du parti dans la région n’est plus à démontrer. C’est le cas du coordonnateur régional et de Folefack christian enseignant d’université qui abattent sur le terrain, un travail de fourmi. A l’heure où nous échangeons, les Bamboutos sont à 100% acquises à la cause du Mrc tout comme le département de la Menoua, les Hauts-Plateaux. La Mifi, le Nde et le Haut-Nkam sont en passe de tomber entièrement dans les mains du Mrc. Et ce qui nous conforte dans ce travail de terrain, c’est le fait que chaque militant à sa carte du parti et sa carte d’électeur. Nos meetings à venir, vont confirmer l’emprise de notre formation politique et de son président, Maurice Kamto » poursuit le coordonnateur régional en charge de l’animation du parti. La campagne présidentielle à l’ouest ne sera pas une sinécure ».
Par Louis Roger NOUADJE/ Journaliste