Comment «la règle Kylian Mbappé» sert à enseigner l’orthographe à des écoliers



Une institutrice a rencontré un joli succès sur les réseaux sociaux avec une photo de son tableau
mentionnant la star des Bleus et du PSG.
Le Parisien: Le post de la professeure est devenu viral sur Facebook.
 © Lucille/Facebook Le post de la professeure est devenu viral sur Facebook. « J’ai eu une bonne note en dictée grâce à Kylian Mbappé ! » Non, votre enfant ne se moque pas de vous s’il vous lâche cette phrase au retour de l’école. Son enseignant a simplement eu la même idée que Lucille, une institutrice de CM1 qui exerce à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), en Réseau d’éducation prioritaire (REP +).
La professeur des écoles a publié samedi sur son compte Facebook une photo du tableau de sa classe. « La règle de Mbappé : j’écris M au lieu de N devant M, B, P (Mbappé) », explique l’inscription écrite à la craie. Et de donner un exemple concret, avec le mot « chanpion » rayé au-dessus de l’orthographe exacte « champion ». Le cliché a amusé les internautes et a été abondamment diffusé sur les réseaux sociaux. Le post Facebook initial a été partagé près de 2000 fois.

« Ça se retient aussi bien que “Mais où est donc Ornicar” »

« Je ne m’attendais pas à un tel engouement, explique l’enseignante au Parisien. C’est une élève qui a sorti spontanément l’exemple de Mbappé l’année dernière. Des collégiens m’ont dit qu’ils y avaient eu aussi droit dans leur classe. »
Pour la première dictée de l’année scolaire, Lucille a choisi un texte où l’on parlait d’un éléphant et de sa « trompe ». Et a ressorti la règle inspirée de l’attaquant du PSG pour leur signaler le piège à la correction. « Ça les a très amusés, décrit-elle. C’est un exemple parlant, c’est une star pour mes élèves. Pédagogiquement, c’est un bon moyen mnémotechnique qui se retient aussi bien que “Mais où est donc Ornicar”. »
Prochain défi pour l’institutrice : trouver des règles applicables aux noms d’autres stars de l’équipe de France. « Ce serait intéressant, mais Mbappé est le plus évident. » Ou alors l’appliquer à d’autres matières. En 2016, une prof de maths d’un collège d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) avait utilisé un autre joueur tricolore en proposant à ses élèves de quatrième un exercice sur le dab de Paul Pogba. Un grand succès sur les réseaux sociaux, mais aussi en classe. Ça reste l’essentiel.
Par leparisien