Etats-Unis: disparition du légendaire magazine «The Village Voice»

media
Aux Etats-Unis, c'est une institution culturelle qui a disparu ce week-end.
Le magazine The Village Voice a cessé toute activité, après plus de 60 ans durant lesquels il aura parfois été à l'avant-garde. The Village Voice a surtout longtemps été un étendard du média « alternatif », et un symbole du dynamisme de la ville.
Avec notre correspondant à New York,Grégoire Pourtier
Ah... s'emparer de The Village Voice avant de prendre son métro, le feuilleter pour préparer ses prochaines sorties, puis se plonger dans une enquête fouillée et originale. Pendant des décennies, des milliers de New Yorkais ont répété ces gestes, et même gratuitement depuis 1996. Mais la disparition du magazine ne prend malgré tout personne de court, car la version papier avait déjà été suspendue il y a un an.
Pour l'anecdote, Le guépard, annoncé pour samedi prochain, sera donc la dernière recommandation mise en ligne sur le site internet. Le film de Luchino Visconti a seulement quelques années de moins que le magazine apparu en 1955, et il sera projeté dans une petite salle à quelques centaines de mètres de là où l'écrivain Norman Mailer et quelques autres ont lancé leur projet.
Vaincu par les nouveaux médias
Avec la disparition de The Village Voice, c'est ainsi tout un pan de culture alternative qui s'avoue vaincu face aux nouveaux médias et aux contraintes économiques. Né dans le quartier étudiant de Greenwich Village, à New York, il en avait vite dépassé les frontières pour s'imposer comme un titre majeur dans le domaine culturel mais aussi politique, en étant même l'un des hebdomadaires américains les plus vendus dans les années 1960.
Une renaissance avait pu être envisagée après un énième rachat en 2015. Cela n'a pas suffi, mais les derniers propriétaires ont fait une promesse : numériser toutes les archives du magazine, trésor culturel mais aussi référence journalistique, notamment lauréat de trois prix Pulitzer.
Par