La dette du Cameroun culminerait à 38,7% du PIB en 2018 avant de diminuer jusqu’à 33,6% du PIB, d’ici à 2023 (FMI)

La dette du Cameroun culminerait à 38,7% du PIB en 2018 avant de diminuer jusqu’à 33,6% du PIB, d’ici à 2023 (FMI) 
Dans un rapport publié, le 30 août dernier, le Fonds monétaire international (FMI) affirme
que « le Cameroun présente toujours un risque de surendettement élevé ».
En effet, les services du FMI disent avoir noté que le stock de la dette publique du pays a augmenté de 5% du PIB, depuis 2016.
Dans le scénario du programme économique avec le FMI, en exécution depuis juin 2017, « la dette publique [du Cameroun] culminerait à 38,7% du PIB, cette année [2018], avant de diminuer progressivement jusqu’à environ 33,6% du PIB, d’ici à 2023 », indique le rapport.
Les services du FMI ont noté qu’une nouvelle dette non concessionnelle contractée par l’Etat s’élève à 63% de la limite annuelle sur la période janvier-mai 2018.
Les autorités camerounaises, selon le rapport de l’institution de Bretton Woods, ont réitéré leur engagement à respecter la limite d’endettement non concessionnel, en faisant remarquer qu’elles avaient déjà sélectionné dans leur plan d’endettement de 2018 des projets prioritaires dans des secteurs clés (infrastructures, énergie, BTP, etc.).
Les services du FMI et les autorités du Cameroun ont donc convenu de relever la limite d’endettement concessionnel de 90 milliards FCFA en 2018.
S.A
Par Investir au Cameroun