La séance de l’Onu «s’est transformée en séance sur la Russie au lieu de la Corée du Nord»

Conseil de sécurité de l'Onu
Lors d’une séance du Conseil de sécurité, l'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley a
reproché à la Russie d’avoir violé des sanctions imposées à la Corée du Nord. Son homologue russe Vassili Nebenzia lui a répondu en rejetant ces accusations.
Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu Vassili Nebenzia a déclaré que la Russie rejetait toutes les accusations des États-Unis relatives à des violations des sanctions imposées à la Corée du Nord.

«En ce qui concerne le navire-citerne Patriote, le groupe d'experts a confirmé qu'il n'avait pas violé le régime des sanctions», a déclaré Nebenzia devant le Conseil de sécurité lundi 17 septembre.
Il a ajouté que «cela est dans le rapport initial».
«Deuxièmement, le fait que nous aurions complètement enlevé la partie relative à des violations par des entreprises russes est un mensonge! Elle est dans le rapport sans changement, seulement dans l'addendum confidentiel avec les informations détaillées», a expliqué Nebenzia.
Et de poursuivre:
«La séance d'aujourd'hui s'est transformée en séance sur la Russie au lieu de la Corée du Nord. Comme si les Russes essayaient de faire pression sur le groupe d'experts. Nous voudrions définitivement mettre fin à ces insinuations».
Auparavant, l'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley avait accusé la Russie de tricher sur les sanctions de l'Onu, notamment sur la livraison à la Corée du Nord de produits pétroliers par des bateaux-citernes.
En décembre 2017, le Conseil de sécurité de l'Onu avait introduit de nouvelles sanctions à l'encontre de la Corée du Nord, qui sont devenues les plus strictes pour un pays. La résolution en question porte le numéro 2379. En particulier, les sanctions concernent non seulement les exportations et les importations de la Corée du Nord, mais aussi demandent aux pays tiers de se passer de la main-d'œuvre nord-coréenne.
Source:fr.sputniknews.com