France:Laura Flessel, ministre des Sports, Démissionne à son tour le gouvernement

Laura Flessel est la deuxième personnalité du gouvernement à annoncer son départ. Le remaniement officiel doit avoir lieu dans la journée du 4 septembre.
Alors qu'un remaniement doit être annoncé ce 4 septembre - remaniement provoqué par le départ
surprise de Nicolas Hulot la semaine passée - la ministre des Sports le devance en annonçant son départ du gouvernement.
En charge des Sports depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron au pouvoir, ministre la plus populaire auprès des Français selon le dernier baromètre Harris interactive (46% de confiance), Laura Flessel n'a pas attendu la composition officielle du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe pour annoncer son départ ce 4 septembre à 11h.

La championne d'escrime indique dans un communiqué envoyé aux rédactions quitter son poste "pour des raisons personnelles" et en avoir averti le Premier ministre la veille au soir. Elle se félicite d'avoir "pu poser en 16 mois les bases d'une refonte profonde du modèle sportif français, notamment de sa gouvernance". "La France rayonne grâce à son sport. J'ai essayé de faire en sorte qu'elle soit également fraternelle, ajoute-t-elle. Le sport doit être un vecteur de lutte contre les discriminations et le rassemblement. Toujours garder l'humain au cœur du projet, veiller à sa santé, son bien-être et son épanouissement."
La désormais ex-ministre dit vouloir "retrouver des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale" et donc partir "poursuivre [son] action par d'autres voies". Elle souligne enfin la "détermination" d'un président de la République et d'un Premier ministre, une détermination qu'elle dit "admirer".

Un budget en baisse

Les raisons de Laura Flessel pourraient être moins "personnelles" que ce qu'elle affirme. Selon les informations de l'Equipe de ce 4 septembre, la lettre de cadrage pour le budget 2019 a sacrément réduit son budget : l'enveloppe des sports serait en baisse de 6,2% par rapport à 2018. Celle qui voulait créer la Nouvelle agence du sport français se serait heurtée au "mur de Bercy" selon le député Nouvelle gauche Régis Juanico :
#Flessel était écartelée entre sa volonté réelle de développer une culture du #sport en France avec #Paris2024 et la modicité des moyens à sa disposition, -7% du budget des sports en 2018 et 2019, -136M€ de taxes affectées pour le sport pour tous, -80% de contrats aidés en 4 ans
— Régis JUANICO (@Juanico) September 4, 2018
Source: marianne.net