Le Néerlandais Hendrik Kasteel en sapeur-pompier à la tête de MTN Cameroun?

Le Néerlandais Hendrik Kasteel en sapeur-pompier à la tête de MTN Cameroun?
Arrivé à la tête de MTN Cameroun en février 2018, Saim Yaksan devrait être remplacé au poste de directeur
général de cette entreprise de téléphonie mobile dans les tout prochains jours, par un certain Hendrik Kasteel (photo), de nationalité néerlandaise, apprend-on de sources variées au sein de l’entreprise.
Cette 2ème mutation à la tête de MTN Cameroun, à sept mois d’intervalle, révèle la situation au moins délicate dans laquelle se trouve actuellement la filiale locale du groupe télécoms sud-africain, MTN International. En effet, selon les états financiers officiels du groupe au premier semestre 2018, MTN Cameroun a, après près de deux décennies de leadership incontesté, perdu sa place de numéro un sur le marché camerounais du mobile (en termes de revenus), au profit de son concurrent, Orange Cameroun.
Un déclin débuté depuis l’arrivée d’un 3ème opérateur sur le marché camerounais en 2014, situation qui a vu la base clientèle de MTN Cameroun, passer de 10 millions d’abonnés à seulement 6,6 millions de clients sur une période de 5 ans.
Cette désaffection subite des abonnés au mobile pour le réseau MTN au Cameroun, est d’autant plus explicable que, souligne le groupe dans ses états financiers à fin juin 2018, MTN Cameroun apparaît désormais au 2ème rang sur l’indice NPS (Net Promoter Score), qui mesure la propension d'un client à recommander aux autres entités une organisation, une entreprise, un produit ou un service donné. En d’autres termes, depuis juin 2018, MTN n’est plus l’opérateur mobile le plus recommandé au Cameroun.
Brice R. Mbodiam
Par Investir au Cameroun