Poutine fâché contre Assad après le crash de l’Il-20? Le Kremlin commente

Vladimir Poutine
La présidence russe a démenti les informations diffusées par la presse israélienne selon lesquelles
Vladimir Poutine aurait refusé de répondre aux appels téléphoniques de Bachar el-Assad suite au drame de l’Il-20 russe au large de la Syrie.
Vladimir Poutine a-t-il refusé de s'entretenir par téléphone avec Bachar el-Assad après le crash de l'Il-20 russe? Faux, affirme le Kremlin, prié de commenter les informations selon lesquelles le chef d'État russe serait fâché contre son homologue syrien au point à ne plus vouloir lui parler et l'obligeant ainsi à lui envoyer un télégramme.
«Cela ne correspond pas à la réalité, ne croyez pas à ces allégations des medias israéliens», a appelé Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe.

Interrogé pour en savoir davantage sur la réaction de Vladimir Poutine après l'annonce tragique, le responsable a renvoyé les journalistes vers le discours tenu par le Président russe lors de sa rencontre avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Le chef d'État russe avait alors exprimé ses condoléances aux proches des 15 militaires disparus dans le crash, affirmant que ce dernier résultait d'une chaîne d'accidents tragiques. Le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l'avion a coïncidé avec un raid israélien contre la Syrie et le tir d'un missile depuis un navire français, selon le ministère russe de la Défense. Le commandement français a annoncé n'avoir rien à voir avec ce drame.

La Russie a accusé les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux tirs syriens. D'après le ministère, les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région». Rejetant ces accusations, l'État hébreux a toutefois exprimé ses regrets et s'est déclaré prêt à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l'enquête. Le Président syrien Bachar el-Assad a lui-aussi adressé un message de condoléances à Vladimir Poutine.
Source: fr.sputniknews.com