La Hongrie «force» l’université fondée par George Soros à quitter le pays

L'Université d'Europe centrale, Budapest
L'Université d'Europe centrale située à Budapest et fondée par le milliardaire américano-hongrois
George Soros a été contrainte de déménager en Autriche après que le gouvernement de Viktor Orban a ordonné son départ de Hongrie, relate The Guardian.
Michael Ignatieff, recteur et président de l'Université d'Europe centrale, a déclaré que l'an prochain, plusieurs opérations de l'établissement seraient transférées de Budapest à Vienne, en Autriche, lit-on dans The Guardian.
Fondée en 1991 à l'initiative de George Soros, l'Université d'Europe centrale enseigne en langue anglaise. Elle est dirigée par un conseil d'administration et une charte du conseil des régents de l'Université de l'État de New York, représentant ainsi le département chargé de l'éducation de l'État de New York.

«Nous ne pouvons pas fonctionner légalement en Hongrie en tant qu'institution libre accréditée par les États-Unis. Nous sommes forcés de quitter ce pays qui a été notre maison pendant 26 ans», a annoncé M. Ignatieff. «Nous avons indiqué à plusieurs reprises notre ouverture à la recherche d'une solution garantissant notre intégrité institutionnelle et notre liberté académique. Nous avons attendu aussi longtemps que possible. Malheureusement, le gouvernement hongrois n'a pas voulu proposer une solution acceptable», a-t-il poursuivi.

Le gouvernement hongrois a de son côté affirmé que ses mesures contre l'Université d'Europe centrale sont purement procédurière et qu'elles ciblent l'établissement car celui-ci décerne des diplômes américains et hongrois. Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a mené un certain nombre de campagnes contre la menace présumée posée par Soros à la Hongrie et à l'Europe, l'accusant de financer un «plan Soros» visant à effacer les identités nationales et à augmenter les flux migratoires vers l'Europe.
Source: sputniknews.com