Mbappé a peur de "devenir individualiste"

Encore à son avantage, jeudi, face à l’Islande (2-2), Kylian Mbappé assurait ne pas vouloir
penser au Ballon d’Or à l’issue de la rencontre. Au risque de changer…
 
Auteur d’un quadruplé, dimanche, face à l’Olympique Lyonnais (5-0), Kylian Mbappé a enchaîné avec l’équipe de France, évitant cette fois aux Bleus une défaite honteuse face à l’Islande. Laissé sur le banc au coup d’envoi, l’ancien Monégasque, entré à l’heure de jeu, a en effet permis aux champions du monde de rattraper leurs deux buts de retard en toute fin de match. Tout d’abord en provoquant le but contre son camp d’Eyholfsson (86e) puis en transformant le penalty obtenu après une faute de main de Sightorsson (90e).
Pour autant, le meilleur jeune joueur de la dernière Coupe du monde refusait d’endosser le costume de sauveur. "C’est l'équipe qui a remarqué qu'il fallait faire autre chose, qui a eu de meilleures intentions. Moi, j'apporte juste ce que je sais faire, avec mes qualités", a-t-il ainsi affirmé au micro de TF1 au coup de sifflet final, adoptant la même posture au sujet du Ballon d’Or.
Alors que le scrutin pour le trophée de France Football a démarré ce mardi, ses prestations remarquées plaident en sa faveur. L’attaquant parisien assure pourtant ne pas vouloir y penser. "Le Ballon d'or, je n'y pense pas, car quand je pense trop à quelque chose, je deviens individualiste, a-t-il ainsi affirmé. Je préfère penser au collectif, c'est grâce à mes coéquipiers au PSG et en sélection que j'en suis là. Je vais tout donner jusqu'à la fin des votes et on verra..."  Et ce en prenant soin d’éviter les comparaisons. "À l’époque de Cristiano Ronaldo et Messi, les stats n’étaient pas aussi importantes, c’est le jeu qui comptait plus, donc je ne me compare pas à eux." La comparaison est pourtant flatteuse.