Société - Le prix Nobel de chimie attribué à deux Américains et un Britannique

Le Parisien: Les visages de Frances Arnold, George Smith et Gregory Winter, dessinés pour l’Académie Nobel.
Frances Arnold, George Smith et Gregory Winter sont honorés pour leurs travaux inspirés de
l’évolution darwinienne.
L’Académie Nobel a annoncé mercredi l’attribution du prix Nobel de Chimie aux Américains Frances H. Arnold et George P. Smith, ainsi qu’au Britannique Gregory P. Winter. Les trois chercheurs se sont inspirés des principes de l’évolution darwinienne pour modifier les propriétés des protéines à des fins thérapeutiques ou industrielles.
Les trois lauréats du Nobel de chimie 2018 ont « dompté les principes de l’évolution », ouvrant la voie à la production de nouveaux matériaux ou de biocarburants plus propres, et à des thérapies innovantes, a indiqué l’Académie suédoise royale des sciences qui décerne le prix.
France Arnold est honorée pour ses travaux sur l’évolution dirigée des enzymes, les protéines qui catalysent les réactions chimiques. Les méthodes qu’elle a mises au point, maintenant utilisées dans le monde entier, permettent de produire des médicaments et des carburants plus respectueux de l’environnement.

George Smith a mis au point une méthode appelée phage display (« expression de phage »), dans laquelle un bactériophage - un virus qui infecte une bactérie - peut être utilisé pour développer de nouvelles protéines.
George Winter a utilisé le phage display pour produire de nouveaux produits pharmaceutiques. Aujourd’hui, le phage display produit des anticorps capables de neutraliser les toxines, de lutter contre les maladies auto-immunes et de guérir le cancer métastatique.
Par leparisien