Ghana : Nana Akufo-Addo soumet son premier budget national hors programme avec le Fonds Monétaire International

Ghana : Nana Akufo-Addo soumet son premier budget national hors programme avec le Fonds Monétaire International
Plusieurs mois après avoir annoncé son intention de suspendre la dépendance du développement de
son pays vis-à-vis de l’aide des bailleurs de fonds étrangers, le gouvernement du président ghanéen Nana Akufo-Addo vient de soumettre au parlement son premier budget hors programme avec le Fonds Monétaire International FMI.
Face aux inquiétudes grandissantes par rapport aux effets pervers de la décision du gouvernement de ne pas reconduire l'accord, le ministre des finances Ken Offori-Atta a réaffirmé l’engagement des autorités à maintenir la discipline budgétaire en insufflant une nouvelle dynamique à l'économie nationale, afin de booster la croissance. D’après des propos relayés par La Tribune Afrique, le responsable a annoncé une intensification des investissements dans les infrastructures « sans compromettre la viabilité de la dette ».
Notons que le président Akufo-Addo annonçait en mars dernier, une croissance de 8,3% pour son pays en 2018, en hausse par rapport au chiffre de 6,8% de prévision budgétaire. Mais selon le projet de loi des finances déposé à l’Assemblée nationale, la croissance globale du PIB réel (flux de valeur ajoutée à niveau des prix constant) se situait à 5,8% à la fin septembre 2018, et hors pétrole, il n’était que de 4,6%. 
Moutiou Adjibi Nourou