Gilets jaunes : Brigitte Bardot et Kaaris affichent leur soutien au mouvement

Brigitte Bardot a publie sur son compte Twitter une photographie ou elle porte la fameuse chasuble, les deux pouces leves, a cote de sa Renault 4L blanche garee a l'entree de La Madrague, sa maison de Saint-Tropez.

Franck Dubosc, Patrick Sébastien, Pierre Perret... De nombreuses stars apportent publiquement leur soutien au mouvement des Gilets jaunes.

Contre toute attente, il existe un point commun entre l'actrice iconique des années 1960 Brigitte Bardot et le turbulent rappeur Kaaris. Ces deux personnalités que tout oppose ont pris fait et cause pour les Gilets jaunes. Mercredi, en milieu d'après-midi, Brigitte Bardot a publié sur son compte Twitter une photographie où elle porte la fameuse chasuble, les deux pouces levés, à côté de sa Renault 4L blanche garée à l'entrée de La Madrague, sa maison de Saint-Tropez. « Avec vous ! » a posté en légende la présidente de la fondation pour la protection animale qui porte son nom. Près du véhicule, l'un de ses chiens – le griffon E.T – porte également un gilet jaune. Le rappeur Kaaris, condamné à 18 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d'amende après sa bagarre à Orly avec son rival Booba, a également apporté son soutien à ce mouvement sur son compte Instagram en posant revêtu d'un gilet jaune.

« Message aux Gilets jaunes et à vous tous qui souffrez. Il faut que l'on soit avec vous, nous les favorisés. Il faut qu'on trouve quelque chose. J'en parle aux copains », a tweeté de son côté l'acteur et humoriste Franck Dubosc, mardi 27 novembre. Sur RTL, le chanteur Pierre Perret a déclaré lui aussi qu'il était aux côtés des Gilets jaunes, tout comme l'humoriste Arnaud Ducret sur Facebook. L'humoriste et animateur télé Patrick Sébastien a dénoncé pour sa part sur CNews une « fracture » entre les élites et les plus défavorisés, estimant que les Gilets jaunes n'étaient pas assez pris en considération.
Le duo de rappeurs toulousains Bigflo & Oli a raconté dans une vidéo qu'il avait été bloqué samedi par un barrage des Gilets jaunes et qu'il avait été contraint d'accepter de faire un selfie avec les manifestants, alors qu'il rejoignait une salle de spectacle pour un concert à Amnéville (Moselle). « Ils sont OK pour nous laisser passer, en échange d'un selfie. On va le faire, du coup, pour le concert », a expliqué Bigflo dans une vidéo postée sur Twitter. Sans apporter un soutien direct, Cyril Hanouna a, lui, accordé une large place aux Gilets jaunes dans son émission Touche pas à mon poste !, sur C8.