Paris Les Gilets jaunes veulent aller à l’Élysée, le préfet va déployer des hélicoptères

Edition numérique des abonnés
Si la mobilisation s’organise dans toute la France pour tenter de « bloquer » le pays, ce samedi 17
novembre, la question de la forme du mouvement dans la capitale inquiète la préfecture de police de Paris.
Problème... Pour la préfecture de police, il n’y a qu’une manifestation déclarée, selon les informations du Parisien : «  un mouvement statique dans le secteur de la porte de Bercy, le samedi matin».

Des hélicoptères et des motards

La situation inquiète donc Michel Delpuech, le préfet de police de Paris qui a révélé son plan d’action à nos confrères. Selon ce haut fonctionnaire, dont les déclarations dans l’affaire Alexandre Benalla ont semé le doute sur les déclarations de l’exécutif, de nombreux motards de la police vont surveiller les axes de l’Ile-de-France.
Ils seront appuyés par des hélicoptères de la gendarmerie. Des alertes, au niveau des barrières de péages, seront mises en place afin de «  détecter tout début de blocage  ».

Une procédure judiciaire ultra-rapide

Des renforts ont été mobilisés pour intervenir dès qu’un point de blocage total d’un «  axe structurant ou d’un point stratégique  » sera détecté. Le préfet assure avoir mis en place «  traitement judiciaire spécifique  » afin de s’occuper «  en temps réel  » des personnes interpellées et surtout de dresser des PV.

Source:lavdn.lavoixdunord.fr