À 107 ans, le plus vieux barbier au monde ne jette pas la serviette

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur 
À 107 ans, celui qui détient le titre du « plus vieux barbier au monde » n’est pas près de céder
sa place. Pas question qu’il prenne sa retraite de sitôt, prévient-il.
Dans son petit commerce à l’est de la ville de Binghamton, dans l’État américain de New York, Anthony Mancinelli fait glisser peigne et ciseaux sur la tête de ses fidèles clients.
Son métier, il le pratique depuis près d’un siècle. Il a fait ses premières armes à l’âge de 11 ans.
«C’est à ce moment-là que j’ai dit à mon père que je voulais aider dans la famille», a raconté l’homme en entrevue à CNN, précisant qu’il souhaitait épauler ses proches financièrement, à sa façon.
Plus de 95 ans plus tard, son nom se retrouve dans le livre des records Guinness.
Cette mention non négligeable est toutefois loin d’être ce qui importe le plus pour M. Mancinelli.
«Je suis seulement heureux de toujours être un barbier», a confié au réseau américain celui qui conduit toujours lui-même sa voiture pour se rendre au boulot.
M. Mancinelli travaille par ailleurs toujours à temps plein, enfilant des semaines de 40 heures malgré ses vénérables 107 ans de vie.
Son conseil pour avoir cette énergie à pareil âge? « Rester occupé », une discipline que plusieurs devraient selon lui adopter.
M. Mancinelli, qui a perdu sa femme après une union de 69 ans, continue même de travailler pendant que son fils de 85 ans a lui pris le chemin de la retraite.
«[Mon père] est en meilleure forme que moi », a mentionné son fils Bob, qui est à la retraite.
« Et il continue. Il travaille encore cinq jours par semaine.»