Camerounais et Gilets Jaunes dans les rues de paris pour dire NON à Biya

Alors que les camerounais avaient réussi à faire la différence entre le peuple français et le
gouvernement dans le pillage des ressources naturelles du pays, un élan de solidarité est né   à la suite du déclenchement du mouvement des Gilets Jaunes en France.

Les deux pays sont au centre d’un réseau de relation dénommé France Afrique qui depuis des siècles ne profite qu’à l’élite dirigeante.
’Si les Français qui manifestent en ce moment en France savaient que leur gouvernement prenait ce pétrole gratuitement, ils doubleront d’ardeur dans leur manifestation car ils auraient compris que le vrai prix du pétrole à la base est le sang des Camerounais et d’autres citoyens d’Afrique. Le Français gagne en moyenne 3000 euros/mois et paye le litre de fuel à 1,2 euros alors que le Camerounais gagne en moyenne 100 euros/mois et paye le litre de fuel à 1,0 euros.’’ Peut-on lire dans le Cameroonvoice.
Victime du hold up électoral au Cameroun avec la complicité des dirigeants français, les camerounais de Paris étaient dans la rue cet après-midi pour manifester leur ras le bol contre la confiscation du pouvoir par le régime Biya. Fait inédit, les Gilets jaunes se sont associés aux manifestants camerounais pour dénoncer l’attitude de la France qui fait un blackout   sur le la crise post-électorale au Cameroun, et plus grave le silence et soutien de la France aux côtés du régime Biya sur le génocide fratricide dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest.
L’attitude des dirigeants français fait craindre une montée du sentiment anti français et des représailles contre les entreprises françaises impliquées dans les tractations malsaines avec le régime.
Bogne Jean
Par camerounliberty.com