Cameroun:Comprendre les enjeux et strategies diplomatiques dans la crise anglophone. Chaque peuple doit savoir écrire son histoire lui-même

L’image contient peut-être : 2 personnes
CHAQUE PEUPLE DOIT SAVOIR ECRIRE SON HISTOIRE LUI-MEME
Le Cameroun est donc retourne a l'ONU en decembre 2018, au Conseil de Securite de l'ONU, cette semaine. 1959-2018. Ca a pris soixante ans. C'est l'evolution d'une situation extraordinaire que les politistes vont analyser a leur maniere, mais ils n'auront pas la perspective qui est celle du peuple camerounais, car la voici: le Cameroun a cesse d'etre une colonie en 1919, et est passe sous mandat de la SDN, et puis sous tutelle de l'ONU qui l'a confie d'une part a la France, et d'autre part a l'Angleterre. La partie francaise, le Cameroun oriental, a ete dirige par la France avec ses autres colonies, et la partie anglaise a ete de meme dirige par l'Angleterre avec ses autres colonies, dont le Nigeria. La partie francaise est devenue independante le 1 janvier 1960 et a pris pour nom la republique du Cameroun. La partie anglophone cependant, et c'est la ou le probleme anglophone commence, n'est pas devenue independante formellement comme la partie francophone. La difference de traitement est deja la, et celle-ci s'est empiree quand, n'etant pas devenue independante formellement, elle s'est reunifiee avec la partie francopohone en l'absence totale de l'ONU qui en avait pourtant la tutelle! La Conference de Foumban s'est ainsi faite en l'absence de l'ONU, eh oui! Deux hiatus qui sont essentiels pour comprendre la Deuxieme Guerre civile camerounaise, et qui deja pour la partie francophone avaient pour consequence, le fait que toutes les forces nationales et nationalistes du Cameroun ne soient jamais allees en France porter leurs revendications, ou en Angleterre pour les Anglophones, mais plutot a New York, a l'ONU: le plus celebre etant evidemment Ruben Um Nyobe, dont le voyage a l'ONU en 1951, et en 1955, aura ete epique.
La politique officielle de la France, pays qui en 1940 avec de Gaulle avait fait du territoire sous sa tutelle qu'etait alors le Cameroun francais, une colonie de fait, sa position aura toujours ete de rendre le retour du Cameroun a l'ONU impossible, sinon, de choisir des gens qui parleraient pour elle: ces gens, c'etaient Okala, Daniel Kemajou, Ahidjo, etc. Jusqu'en 1960, il etait encore possible d'ecouter des voix alternatives, des voix non-officielles, la voix du peuple camerounais donc, a l'ONU, d'ou les voyages des emissaires de l'UPC, et donc de Um Nyobe, mais apres 1960, la republique du Cameroun ayant ete independante, cela n'etait plus possible. Seul Ahidjo devenait ainsi le representant du Cameroun, le porte-voix du Cameroun, et cela jusqu'au discours de Biya en 2017 ou a la tribune de l'ONU il se disait 'mendiant de la paix'. De 1960 a 2017 donc, le Cameroun a eu un seul porte-voix a l'ONU - le president de la republique du Cameroun, Ahidjo, et puis Paul Biya. La politique d'empechement des voix alternatives, de la voix du peuple camerounais, instituee par la France jusqu'en 1960 a cependant continue, et ainsi, le gouvernement camerounais aura toujours tout fait pour rendre une resolution de l'ONU sur le Cameroun, et specifiquement sur la crise anglophone, impossible. La derniere tentative aura ete une mission expresse du Minrex, apres la session du Congres americain de 2017, mission dont le but a l'ONU etait specifiquement de rendre une resolution de l'ONU impossible. Politique de lobbying du gouvernement camerounais donc, qui, dans les faits rendait le travail des Anglophones impossible, eux qui se sont joints en 1961 a un Etat francophone - la Republique du Cameroun - deja independant. Maniere de dire que comme peuple ils etaient plutot pieges dans un Etat constitue!
Voila les deux donnes qui ont change avec l'ouverture au Conseil de Securite du dossier du Cameroun - 'pays qui produit le plus de refugies aujourd'hui en Afrique!' y entend-on. Mais l'arrivee du Cameroun au Conseil de Securite aura ete precedee par l'arrivee de l'ONU au Cameroun, et celle-ci aura ete laborieuse, sinon secrete. En juin, je rencontrais encore a New York une dame - je prefere encore taire son nom -, de qui les hasards de mon arrestation m'avait rapprochee, que l'ONU avait taskee sur le Cameroun, avec mandat de deux ans, pour y constituer un dossier consequent, dossier dont voici sans doute la consequence. Elle me disait alors qu'elle ne pouvait pas travailler ouvertement parce que c'est encore au gouvernement camerounais de demander l'intervention de l'ONU, le Cameroun etant independant. Et Biya evidemment ne le voulait pas, se placant plutot comme victime d'une agression des populations anglophones - des populations camerounaises donc -, qu'il disait 'terroristes.' Ce que le gouvernement camerounais n'avait et n'a cependant pas encore compris est qu'un Etat qui commet des crimes de guerre, qu'un Etat qui commet un genocide, perd automatiquement sa souverainete, car la protection des peuples est au-dessus de la souverainete des Etats. Il en est ainsi de tous les pays, et l'ONU a un devoir d'ingerence dans ces cas-la: pour proteger les peuples. C'est pourquoi d'ailleurs elle a ete cree en 1949! C'est ca son mandat imperatif! Le Conseil de Securite en tablant sur le dossier du Cameroun, malgre la double disposition du gouvernement camerounais, politique et de lobbying que j'ai mentionne plus haut, le signifie. Mais ce qu'il reconstitue aussi, c'est le cercle interrompu avec le peuple camerounais, cercle interrompu depuis exactement 1919, avec le depart des Allemands. C'est ici en effet que l'absence de la France lors de la session du Conseil de Securite de cette semaine devient significative: car c'est elle, la France donc, qui des 1940 avait mis en oeuvre la politique d'empechement de la voix du peuple camerounais a l'ONU qui de facto frappait les Anglophones comme peuple depuis 1961. Et c'est elle qui toujours a porte a l'ONU la voix des Etats francophones. L'Angleterre a pris sa place comme on voit, membre du meme Conseil de Securite qu'elle est, elle aussi, elle qui d'ailleurs, a libere la France coloniale de l'Allemagne en 1940. Le cercle se referme.
Une page de l'histoire de notre peuple a ete tournee.
Concierge de la republique 
Par Patrice Nganang