Le camp Fayulu rejette la main tendue de l’UDPS

Après la confirmation de la victoire de Félix Tshisekedi, son parti appelle Martin Fayulu à se joindre
à lui pour le bien de la RDC.
Le camp Fayulu (coalition Lamuka) refuse d'accepter la confirmation de la victoire de Félix Tshisekedi après le verdict rendu par la Cour constitutionnelle de la RDC.
Les partisans de M. Tshisekedi qui ont été autorisés à se rassembler devant le siège de la Cour constitutionnelle ont laissé éclater leur joie à l'annonce de la décision de la Cour.
Ils célèbrent la victoire du fils Tshisekedi, désormais président de la RDC, là où le père, Etienne, de son vivant n'a pas pu porter l'UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social).

M. Tshisekedi qui sera le 5ème président de la RDC depuis son indépendance a remercié tous les congolais et il leur a promis un pays fort sous sa présidence bien que les défis qui l'attendent soient importants.
Sur cette célébration plane encore l'ombre de la contestation de l'autre opposant, Martin Fayulu, qui selon des présumés documents qui ont fuité de la CENI (Commission électorale) et les rapports de la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo) aurait gagné les élections.
M. Fayulu dénonce un "coup d'Etat constitutionnel" et se "considère désormais comme le seul président légitime de la République Démocratique du Congo".
"Dès lors, je demande au peuple congolais de ne pas reconnaitre tout individu qui se prévaudrait illégitimement de cette qualité ni obéir aux ordres qui émaneraient de lui".
"Je demande par ailleurs à l'ensemble de la Communauté internationale de ne pas reconnaitre un pouvoir qui n'a ni légitimité, ni qualité légale pour représenter le peuple congolais".
Martin Fayulu a également lancé un "appel pressant" au peuple congolais à qui il demande de se prendre en charge "en organisant des manifestations pacifiques sur toute l'étendue du territoire national en vue de défendre sa souveraineté".

Pour l'UDPS de Félix Tshisekedi, l'heure n'est plus à la contestation après la décision de la Cour constitutionnelle mais plutôt à l'unité en oubliant les querelles politiciennes.
"Nous lançons un appel à notre frère Martin Fayulu qui n'a pas démérité - qui a eu 34% c'est énorme - et nous voulons lui dire qu'il est grand temps de jouer réellement un rôle constructif pour qu'ensemble avec le président élu nous puissions faire avancer le Congo" a déclaré Toto Madikou, conseiller de M Tshisekedi sur les antennes de RFI.
La main tendue de l'UDPS au candidat de la coalition Lamuka semble être rejetée d'office à la veille de l'arrivée à Kinshasa d'un panel de chef d'Etat de l'Union Africaine qui tentent depuis une semaine d'aider à la résolution de crise politique en RDC.