L’euro aurait fait perdre du pouvoir d’achat aux Français "Chaque Français aurait perdu 56 000 euros sur la période 1999-2017 à cause de l'euro"

Selon une étude allemande, chaque Français aurait perdu 56 000 euros sur la période 1999-2017.

Le chiffre fait très mal : chaque Français aurait perdu environ 56 000 euros sur la période 1999-2017. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude réalisée par le centre de politique européenne de Fribourg (Allemagne), vingt ans après la mise en place de la monnaie unique.
Cet organisme à but non lucratif, d’inspiration libérale, a rendu public un rapport intitulé « 20 ans d’euro : perdants et gagnants, une enquête empirique ». Pour établir ce classement, il a projeté, via des algorithmes, ce que serait le PIB par habitant d’un pays donné s’il n’avait pas adopté l’euro.

L’Allemagne en tête, l’Italie lanterne rouge

En prenant en compte la crise financière de 2009, seuls l’Allemagne (+23 116 euros), les Pays-Bas (+21 003 euros) et plus modestement… la Grèce (+190 euros) en ont tiré profit. La lanterne rouge est l’Italie où chaque habitant aurait perdu 73 605 euros. La France est bonne avant-dernière.
Perte estimée du PIB par habitant
-
CEP Pour expliquer ces chiffres les mauvais résultats français pointés dans cette étude, le centre de politique européenne souligne que dans « les décennies qui ont précédé l’introduction de l’euro, Paris a régulièrement dévalué sa monnaie ».
Avec l’euro cette politique monétaire, largement utilisée par Rome, n’a plus été possible. Faute d’autres moyens pour rester compétitive, la France et l’Italie ont ainsi perdu du terrain et des rentrées.
Le PIB estimé par Français sans et avec l’euro
-
(CEP)

La ligne Macron préconisée

Les auteurs de l’étude jugent que « des réformes structurelles sont nécessaires maintenant. Pour profiter de l’euro, la France doit suivre avec rigueur la voie de la réforme du président Macron ».
L’Allemagne, elle, s’est servi de la stabilité de l’euro pour exporter ses produits de haute valeur ajoutée.
Source: leparisien.fr