Sida: Donald Trump veut éradiquer l'épidémie aux Etats-Unis en dix ans

Dans son discours sur l'état de l'Union mardi 5 février, Donald Trump a dit vouloir mettre fin à
l'épidémie de Sida dans les 10 années à venir. Jamais un président américain n'était allé aussi loin dans ses engagements pour combattre l'épidémie.
Chaque année, 38 000 Américains contractent le VIH. Donald Trump veut réduire ce chiffre de 90 % en dix ans. Le président des Etats-Unis dit être prêt à y consacrer un certain budget, sans donner de chiffre clair. Le but est d'améliorer l'accès au dépistage. Aujourd'hui aux Etats-Unis, 165 000 personnes ignorent qu'elles ont été contaminées. L'administration Trump veut donc que les tests deviennent routiniers.
Autre défi d'envergure : l'accès aux traitements antirétroviraux, aujourd'hui très efficaces. Pour l'heure, le virus est contrôlé chez seulement un séropositif sur deux.
Les associations de lutte contre le Sida accueillent ces promesses avec méfiance. Elles rappellent notamment les coupes récentes dans le budget du système d'assurance médicale américain.
Donald Trump avait lui-même dissous le comité chargé de le conseiller sur le Sida. Deux nouvelles personnes viennent d'être nommées afin de le reconstituer, dont Carl Schmid, un militant de longue date de la lutte contre le VIH.
« L'administration Trump devra faire ses preuves dans les prochains jours et semaines afin de prouver qu'ils prennent le sujet au sérieux », a affirmé Carl Schmid en soulignant que des ressources supplémentaires devront être allouées à la cause.
Par