Trump aurait demandé à Kim de transférer ses armes nucléaires aux États-Unis

Le jour de l'échec de leurs négociations à Hanoï le mois dernier, le Président américain a demandé au
dirigeant nord-coréen de transférer toutes les armes nucléaires de Pyongyang aux États-Unis, selon Reuters.
Pendant le sommet américano-nord-coréen de Hanoï, Donald Trump a remis à Kim Jong-un un bout de papier contenant un appel catégorique au transfert de l'ensemble des armes nucléaires nord-coréennes aux États-Unis, a annoncé Reuters se basant sur un document dont l'agence a pris connaissance.
Reuters précise en se référant à une source anonyme au courant des discussions, que Donald Trump a communiqué à Kim Jong-un les versions coréenne et anglaise des positions américaines à l'hôtel Metropole de Hanoï le 28 février.
«C'était la première fois que Trump détaillait explicitement à Kim ce qu'il entendait par dénucléarisation», a déclaré la source de Reuters.
La version anglaise du document, vue par Reuters, appelait à «démanteler complètement les infrastructures nucléaires, les programmes d'armes chimiques et biologiques ainsi que les capacités connexes à double usage de la Corée du Nord et les missiles balistiques, les lanceurs et les installations associées».

En outre, cette version prévoyait que la Corée du Nord devait fournir une déclaration détaillée sur son programme nucléaire, accorder un accès sans restrictions aux inspecteurs américains et internationaux; mettre un terme à toutes les activités connexes et à la construction de nouvelles installations; éliminer toutes les infrastructures nucléaires; et transférer tous les scientifiques et techniciens du programme nucléaire dans des activités commerciales. Kim Jong-un aurait répondu par la négative à ces exigences. Le même jour le sommet a été interrompu de manière anticipée et les parties n'ont signé aucune déclaration conjointe.
Le deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un a eu lieu les 27 et 28 février dans la capitale du Vietnam, Hanoï. Les dirigeants américain et nord-coréen y ont discuté des accords conclus lors des négociations à Singapour, en juin dernier. Les parties ne sont parvenues à aucun accord, bien qu'elles aient qualifié le sommet de «productif».
Par sputnik