Angola: l'annulation d'une commande de nouveaux appareils Boeing, pourrait coûter environ 64 millions $ à l'Etat

Angola: l'annulation d'une commande de nouveaux appareils Boeing, pourrait coûter environ 64 millions $ à l'Etat
La décision du gouvernement angolais d’annuler la commande de nouveaux aéronefs Boeing pourrait
coûter à l’Etat environ 64 millions $, a-t-on appris cette semaine du site d’informations Valor Económico.
D’après le média, le groupe américain envisage d’empocher la totalité de la somme prévue pour être déboursée par l’Etat angolais pour acquérir les nouveaux appareils. Ainsi, en plus des 4 millions $ déjà reçus de Luanda pour la nouvelle commande, l’entreprise envisage de réclamer (en cas d’annulation officielle) les 59,8 millions $ constituant le montant restant de la somme convenue pour être versée avant la livraison.
« Ce qui a déjà été payé ne sera certainement pas retourné.», a indiqué le média lusophone citant une source proche du dossier qui justifie cette position par le fait que l’entreprise avait déjà effectué des dépenses pour la conception des appareils commandés.
Pour rappel, le contrat approuvé en janvier dernier, portait sur l’achat de six Boeing 737 MAX et huit Boeing 787, prévus pour être livrés d’ici la fin de l’année. Le 9 avril dernier, après la catastrophe du vol 302 d’Ethiopian Airlines, le président Joao Lourenço avait adopté un décret suspendant la commande en cours indiquant la nécessité de « préparer une étude plus détaillée en vue de la mise en œuvre du plan de restructuration et de modernisation de la flotte aérienne nationale ».
Cette décision était intervenue alors que de nombreux pays à travers le monde, annonçaient le bannissement des appareils 737 MAX de Boeing (mis en cause dans l’accident) de leurs espaces aériens.
Moutiou Adjibi Nourou  
Par Agence Ecofin