Cameroun-affaire trahison : Paul Ayah Abine se lâche sur Kah Walla. Elle est considéré désormais dans la communauté Anglophone silencieuse comme un traitre.

L'ancien avocat à la Cour suprême, Ayah Paul Abine, a critiqué très discrètement Edith Kah
Walla pour avoir condamné les actes les séparatistes.
Edith Kah Walla a affirmé que les séparatistes avaient tort de prendre les armes car cette stratégie a plutôt plongé la population dans des souffrances extrêmes. Pour la présidente du CPP, l’on ne peut combattre le gouvernement camerounais avec la méthode des armes.
Cela a fait suite à sa précédente sortie aux États-Unis d’Amérique le week-end dernier, qui avait été mal accueillie par les leaders séparatistes. Ces derniers l’ayant traité de traitresse.
Ayah Paul Abine a rejoint le camp des sécessionnistes en évoquant les séries de manifestations a l’instar de celle du 22 septembre 2017, où selon lui, les populations auraient été violentées par l’armée.
Pour Paul Ayah Abine, si les combattants séparatistes ont pris des armes aujourd’hui, cela est dû à la violence du gouvernement à travers les forces de sécurité et de défense.
Par 237actu.com