Gestion de la crise anglophone au Cameroun: le doyen des sénateurs Chief Nfon Mukete s’en prend à Paul Biya

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes 
La Colère de Chief Mukete Victor contre le Régime du Renouveau. Le doyen du Senat pense que le
retour au fédéralisme est la solution à la crise anglophone.
En pleine session plénière d’adoption du projet de loi fixant le nombre de conseillers régionaux par région au Cameroun, Chief Nfon Mukete a exprimé sa colère contre le sommet de l’Etat.
Ce mercredi 10 avril 2019, le Senat va boucler la session ordinaire du mois de mars de l’année législative 2019.
«Je m’en fous. Allez le dire à n’importe qui. Allez dire à Paul [Biya]. Citez-moi n’importe où. Qu’est-ce que toutes ces absurdités ? Mon peuple meurt, il souffre et nous nous livrons à des jeux ici à Yaoundé. On devrait être prudent», a déclaré Chief Nfon Mukete le sénateur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour le Sud-ouest, et doyen des élus de la Chambre haute du Parlement, le 5 avril dernier lors de la plénière d’adoption du projet de loi fixant le nombre de conseillers régionaux par région au Cameroun.
Dans un exposé qui a laissé l’audience interdite d’après plusieurs témoins, le chef supérieur des Bafaws (Sud-Ouest) a fustigé la gestion actuelle de la crise anglophone au Cameroun.
« Le système a échoué, la fédération est l’unique solution. Dix états fédérés pour que chaque région puisse gérer ses affaires. Pourquoi les gens ont peur de la fédération ? Je ne parle pas comme cela parce que le pays devrait être divisé. Non ! Je me suis battu ardemment pour la réunification de l’ex Southern Cameroon et l’ex République du Cameroun. Et je ne pourrais jamais détruire cet acquis », a-t-il déclaré.