Opération Epervier: Un journal français présente Ferdinand Ngoh Ngoh comme le bourreau d’Alain Mebe Ngo’o écroué à Kondengui

L’image contient peut-être : 3 personnes, téléphone 
Dans son édition N°798 du 10 avril 2019, le journal La Lettre du Continent dans ses colonnes parle
du Ministre d’Etat, Secrétaire général à la Présidence de la république comme la main invisible qui serait la cause de l’arrestation de l’ancien ministre de la Défense.
L’incarcération d’Edgar Alain Mebe Ngo’o intéresse le journal français La Lettre du Continent. Notre confrère dans un article intitulé «Qui peut succéder au sphinx Biya ?», indique que Ferdinand Ngoh Ngoh aurait quelque chose à voir dans l’arrestation de l’ancien ministre de la Défense.
«Ferdinand Ngoh Ngoh est vu comme la main invisible à l’origine de l’arrestation, en mars dernier, du ministre de la Défense Edgar Alain Mebe Ngo’o», affirme le journal français.
Si dans notre terroir 237, certaines indiscrétions évoquent une guerre de succession à la tête de l’Etat qui mettrait en proie les Beti et les Bulu, ce que la presse tient comme fait, est qu’Edgar Alain Mebe Ngo’o est cité dans une affaire de détournement de deniers publics en rapport avec la société Mag force.