Venezuela: un fonds d’aide américain à l'attention de futures autorités

Constituer un fonds d'aide de dix milliards de dollars et le mettre à disposition des futures autorités
vénézuéliennes pour relancer le commerce, c’est le nouveau plan des États-Unis. Il a été annoncé, samedi 13 avril, par le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.
« Nous travaillons pour tenter de créer un fonds de 10 milliards de dollars qui serait à disposition du nouveau gouvernement pour qu'il relance le commerce », a dévoilé Steven Mnuchin samedi 13 avril, en conférence de presse, à l’occasion de la fin de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI).
Une idée qui lui est venue, affirme-t-il, seulement deux jours plus tôt, lors d’une réunion avec les représentants de 19 autres pays, en marge du rassemblement du FMI. L’Argentine, l’Allemagne, le Brésil, le Canada, le Chili, la France et le Japon étaient présents à cette réunion. Mais aussi l’Italie ou le Mexique, États qui n’ont pas reconnu le président vénézuélien par intérim autoproclamé, Juan Guaido, contrairement à la volonté des États-Unis.
Le FMI et la Banque mondiale se sont par ailleurs dits prêts à intervenir face à la « crise humanitaire » – selon les mots de David Malpass, nouveau président de la Banque mondiale – que vit le Venezuela. Mais ces institutions ne peuvent pas agir pour le moment, en l’absence d’un président à la légitimité reconnue par la communauté internationale.
Par avec AFP