Attaque de drones contre le pétrole saoudien

media
Des drones armés ont ciblé des installations pétrolières près de Riyad, en Arabie saoudite. Les
rebelles houthis du Yémen revendiquent cette opération qui est « une réponse aux crimes » saoudiens. Le royaume saoudien mène une guerre meurtrière au Yémen depuis 2015.
L’attaque aurait été menée à l’aide de sept drones armés, selon la chaîne de télévision al-Massirah, contrôlée par les rebelles houthis. Tôt ce mardi matin des engins explosifs sont lâchés sur deux stations de pompage de pétrole. L’une d’elles prend feu, mais les autorités saoudiennes minimisent rapidement les dégâts.
Certes, ces stations alimentent l’un des plus importants oléoducs du royaume, mais pas d’inquiétude à avoir : le pétrole saoudien continue de couler à flots, l’exportation de l’or noir n’est pas affectée.
Toutefois, cet évènement soulève nombre d’interrogations. Comment les rebelles houthis ont pu réussir une telle opération ?  Plus de 800 kilomètres séparent leurs positions au Yémen des lieux de l’attaque près de Riyad, la capitale.
Pourquoi la couverture radar saoudienne n’a rien détecté ?  Et enfin est-il possible que cette nouvelle attaque et celle perpétrée dimanche contre des pétroliers saoudiens soient liées ? Les autorités du royaume ont condamné de « mystérieuses tentatives de sabotage » contre leurs navires dans le Golfe.
Par