Climat : faire traîner la lutte contre le changement pourrait coûter 1 200 milliards $ aux entreprises d’ici 2035

Climat : faire traîner la lutte contre le changement pourrait coûter 1 200 milliards $ aux entreprises d’ici 2035
Le retard dans la lutte contre le changement climatique pourrait engendrer une perte de 1 200
milliards $ pour les entreprises à travers le monde au cours des 15 prochaines années. Il s’agit là du résultat d’une analyse préliminaire faite par l’Initiative pour le financement climatique des Nations unies qui a réuni 20 gestionnaires de fonds afin de mesurer l’impact du réchauffement climatique sur 30 000 des plus grandes entreprises cotées en bourse.  
Le groupe a également élaboré un guide permettant aux investisseurs d’évaluer les réponses de leurs organisations aux différents degrés de réchauffement climatique.
« Les investisseurs ont un rôle central à jouer dans la transition vers un futur bas-carbone. Cette collaboration est la preuve que nous pouvons tous prendre de meilleures décisions pour nos consommateurs et pour l’environnement.», a affirmé Maurice Tulloch (photo), directeur exécutif d’Aviva Plc, l’un des participants au projet.
Les événements climatiques extrêmes causés par le changement climatique nuisent déjà aux processus de production. Les gouvernements devraient mettre en place des politiques pour des technologies plus propres, sans lesquelles les compagnies auront de plus en plus de mal à être compétitives.
Afin de réduire les risques encourus par les investisseurs, les gouvernements devront probablement mettre en place des taxes carbone de plus en plus élevés afin de contraindre les marchés à adopter des technologies plus propres, a déclaré aux gestionnaires de fonds, Christopher Hope, un expert en politiques de l’Université de Cambridge.
Gwladys Johnson Akinocho
Par Agence Ecofin