Gabon: elle fait tuer son dragueur avec l’aide de 3 de ses amis à Akournam

L’assassinat de Maixant Moro Mihindou dans la nuit du 9 au 10 avril dernier à Akournam
dans le deuxième arrondissement de la commune d’Owendo vient de connaître des avancées considérables avec l’identification de ses présumés assassins. En effet, les limiers ont mis la main sur Maick Otchanga qui aurait avec le génie criminel de Félicia Kakamba, monté la scène d’agression pour délester le dragueur de cette dernière qui a fini par rendre l’âme.

Dans la nuit du 9 au 10 avril dernier, le corps sans vie d’un compatriote âgé de 31 ans et répondant au nom de Maixant Moro Mihindou a été retrouvé sans vie à Akournam dans le deuxième arrondissement de la commune d’Owendo précisément non loin des rails. Si la première hypothèse était portée sur un écrasement par un train, les investigations poussées ont permis d’identifier les réels coupables. En fait, il s’agirait plutôt d’un assassinat orchestré de main de maître par une jeune fille d’à peine 22 ans Felicia Kakamba alias “Filigrane”. C’est elle qui aurait monté le coup avec le concours de 3 de ses amis notamment Mayce Mayissa Lendomba, Régis Ndjindji et Maick Otchanga.
Félicia Kakamba à l’extrême droite et ses complices © L’Union
Selon le récit de notre confrère du quotidien L’Union, l’histoire commence quand la victime décide de faire la cour à la jeune Felicia. Cette dernière éprise des hommes friqués décide d’organiser le dépouillement de celui qu’elle pense plein aux as. Le jour de l’assassinat, Felicia aurait proposé à son acolyte Mayce Mayissa Lendomba de lui prêter sa force physique pour mettre en place son plan. Ce dernier accepte le deal après avoir décliné à 2 reprises. Le soir avec la victime, elle informe ses complices de leur situation géographique.
C’est ainsi qu’à la suite du pot pris dans un bistrot d’Akournam, elle entraînera Maixant son dragueur vers un endroit sinistre situé vers le rails où l’attendaient les 3 complices. A son signal, les tourtereaux sont attaqués mais le dragueur ignore que sa dulcinée était la maîtresse du jeu. Les agresseurs réussiront à lui soutirer 10 000 Fcfa et son téléphone portable avant de le rouer de coups. Le laissant pour mort, ils s’en allèrent avec le butin. Seulement, la proie est en vie et tente de s’enfuir quand Maick Otchanga décide de revenir finir le sale boulot de peur qu’ils ne soient plus tard repérés.
De retour, ils achèveront leur basse besogne avant d’étaler le malheureux sur les rails afin qu’un train vienne l’écraser et brouiller les pistes. Mais il se dégagera et ira mourir sur le côté. Informés, les agents de la brigade de Setrag-Owendo sont parvenus  tour à tour interpeller les suspects. Régis et Mayce passeront aux aveux tandis que Félicia et Maick réfuteront les faits à eux reprochés. Déférés le 26 avril 2019, ils ont été placés sous mandat de dépôt à la Prison centrale de Libreville où ils attendent d’être fixés sur leur sort.
Par gabonmediatime.com