La Chine va répliquer après la hausse des droits de douane américains

xi jinping president chinois leader
La Chine a indiqué vendredi qu’elle allait prendre des mesures de représailles, quelques
minutes après l’entrée en vigueur aux États-Unis de nouveaux droits de douane punitifs sur certains produits chinois.
À minuit heure de Washington (04H01 GMT), l’administration américaine a officiellement porté de 10% à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars d’exportations chinoises vers les États-Unis.
Cette hausse avait été suspendue en janvier par Donald Trump pour laisser une plus grande sérénité à des pourparlers sur le commerce, alors que les deux puissances sont embourbées depuis l’an dernier dans des différends qui menacent l’économie mondiale.
Mais le président américain a décidé de la remette au goût du jour, arguant que les discussions n’allaient pas assez vite et doutant de la bonne foi des négociateurs chinois.
«La Chine le regrette profondément, et n’aura d’autre choix que de prendre de nécessaires mesures de représailles», a indiqué le ministère chinois du Commerce dans un bref communiqué, sans préciser les mesures en question.
En dépit de ces droits de douane punitifs qui menacent l’issue des discussions, Washington et Pékin vont poursuivre vendredi leurs négociations pour tenter d’arracher un accord commercial.
«Nous espérons que les États-Unis et la Chine iront l’un vers l’autre et travailleront ensemble à la résolution des problèmes existants par la coopération et la consultation», a ajouté le ministère du Commerce.
Jeudi, les négociations ont repris à Washington dans un climat d’apaisement relatif, Donald Trump estimant toujours «possible» un accord cette semaine.
Il a aussi révélé avoir reçu une «belle lettre» de son homologue chinois, avec lequel il doit s’entretenir par téléphone, à une date non dévoilée.
Par le Journal de Montréal