Législatives aux Philippines: Duterte pourrait conforter sa majorité

media
Ce lundi, 62 millions d'électeurs sont appelés aux urnes aux Philippines. Ils doivent choisir leurs élus
municipaux et régionaux et renouveler l'ensemble de la Chambre des représentants et la moitié du Sénat. Ce sont des élections de mi-mandat pour le président Rodrigo Duterte. Très décrié depuis son arrivée au pouvoir en 2016, il est très populaire parmi ses concitoyens. Et c'est ainsi qu'il pourrait bien sortir gagnant de ces élections dont le résultat influera largement sur la deuxième moitié de son mandat à la présidence du pays.
Les choses s'annoncent bien pour Rodrigo Duterte. Selon les récentes enquêtes d'opinion, huit Philippins sur dix se disent satisfaits de l'action de leur président.
Même si les méthodes ultra-violentes avec lesquelles il mène la guerre contre le crime organisé et le narcotrafic ont été dénoncées par les défenseurs des droits de l'homme, qui dénombrent plus de 20 000 morts depuis l'arrivée au pouvoir du chef de l'État.
Si les sondages disent vrai, Rodrigo Duterte ne devrait pas seulement conserver sa majorité à la Chambre des représentants lors des scrutins de ce lundi. Il a aussi de bonnes chances de prendre le contrôle du Sénat.
Le président aurait ainsi les coudées franches pour faire ce qu'il avait promis. Premièrement, rétablir la peine de mort et abaisser la responsabilité pénale de 15 à 12 ans. Deuxièmement, réformer la Constitution, avec entre autres la possibilité pour lui de briguer un nouveau mandat en 2022. L’opposition, de son côté, a mené une campagne dans un contexte houleux : plusieurs de ses élus ou candidats ont été accusés, emprisonnés même pour certains, dans le cadre d'affaires liées au narcotrafic, mais toujours contestées par les intéressés.
Par