Deux navires de guerre américain et russe évitent de peu la collision

media
Deux navires de guerre, l’un américain, l’autre russe, évitent de peu une collision. Cela s’est passé en
mer de Chine ce vendredi 7 juin. Les armées des deux pays se rejettent mutuellement la responsabilité de l’incident.
Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet
Sur les images diffusées par la marine américaine, le destroyer russe approche dangereusement un croiseur américain : les deux bateaux se frôlent presque.
« Notre navire récupérait un hélicoptère et voguait à cap et vitesse constants quand le bateau russe s’est approché, au point de nous contraindre à faire marche arrière pour éviter la collision »,
précise le communiqué de la 7e flotte américaine avant de dénoncer un comportement dangereux et non professionnel.
Les russes affirment eux que c’est leur équipage qui a dû procéder à une manœuvre urgente pour ne pas être percuté par le bateau américain.
A Washington, l’affaire est remontée jusqu’au sommet du département de la Défense. Le chef du Pentagone a déclaré que les Etats-Unis allaient officiellement protester auprès des autorités moscovites, et que les armées des deux pays allaient discuter entre elles directement de l’incident. « Ce qui s’est passé ne nous empêchera pas de poursuivre nos opérations » a précisé Patrick Shanahan.

Les accrochages sont réguliers entre les armées russes et américaines, mais c’est la première fois qu’un tel incident les oppose en mer de Chine. Il est intervenu alors que le président chinois se trouvait en visite officielle à Moscou.
Par