Exclu de la sélection algérienne pour avoir montré ses fesses

 Belkebla  (Reuters)

Haris Belkebla a été exclu du groupe algérien appelé à jouer la CAN ces prochains jours en Egypte. Ce en raison du comportement inapproprié du jeune Brestois.

Djamel Belmadi ne badine pas avec la discipline. A quelques jours de l’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations 2019 et de son entrée en lice contre le Kenya, le 23 juin au Caire, l’Algérie doit composer avec une polémique sévèrement tranchée par son sélectionneur national. Coupable d’avoir montré son postérieur dans une vidéo diffusée en direct sur la plateforme Twitch, Haris Belkebla a tout bonnement été banni du groupe des Fennecs.  
"Après concertation avec le président de la Fédération algérienne de football (FAF), M. Kheiredine Zetchi, le sélectionneur national, M. Djamel Belmadi, a décidé de ne pas compter sur le joueur Haris Belkebla, pour des raisons disciplinaires, pour la Coupe d’Afrique des nations", peut-on lire ce mercredi dans un bref communiqué publié sur le site officiel de la FAF.
Le milieu de terrain du Stade Brestois a lui accepté la sanction et présenté ses excuses via son compte Instagram. "J’ai commis une erreur dont je paye le prix immédiatement par mon exclusion de la sélection nationale. Une sanction qui me brise le cœur mais qui est légitime de la part des instances algériennes du football", écrit notamment le joueur de 25 ans.
Par