Les finalistes du concours Miss Inde ont toutes la peau blanche

media
Samedi 15 juin aura lieu l’élection de Miss Inde, concours de beauté incontournable. Une photo des
30 femmes candidates pour la couronne a entraîné une pluie de commentaires sur les réseaux sociaux. Toutes les femmes avaient le même type : la peau blanche et les cheveux longs et raides. Un comble dans un pays où la majorité de la population est brune, voire noire de peau.
De notre correspondant à New Delhi,
L’image publiée sur Twitter est en effet assez choquante : les trente femmes sont censées représenter les trente États de la Fédération indienne, dont les populations sont ethniquement très différentes. Les Cachemiris, au nord, ressemblent généralement aux Afghans, grands et fins, la peau très claire. Alors que les Tamouls, au sud, sont majoritairement des Dravidiens, et ressemblent aux Sri-Lankais, avec la peau très foncée et le corps trapu. Mais les trente femmes qui représentent ces États ont toutes la peau blanche et les cheveux raides. Ce qui dénote encore une fois l’obsession des Indiens pour la peau blanche, considéré par beaucoup comme un critère de beauté et de respectabilité. Cela est lié au fait que les hautes castes de brahmanes viennent généralement du nord de l’Inde et a été accentué par la colonisation britannique et l’admiration des Indiens pour l’Occident.
Des clones à la peau blanchie pour les internautes
Beaucoup d’Indiens et surtout d’Indiennes protestent sur Twitter  « Vous êtes sûrs que ce n’est pas 30 fois la même personne ? », questionne une internaute, à demi sérieuse. « Où sont les beautés du Sud et du Nord-Est », se plaint une autre. « La majorité des Indiennes ont la peau bien plus foncée », s’insurge encore une troisième. « Comment voulez-vous que les jeunes d’aujourd’hui se sentent bien dans leur peau quand on leur impose ces modèles de beauté » Et une dernière, enfin, de trouver une solution : « Nous devons arrêter ces concours de beauté, car ils ne font que reproduire les stéréotypes européens, étant donné que le concours de Miss Inde est un tremplin vers celui de Miss Monde ».
Début de reflexion sur la diversité en Inde
Ces stéréotypes ont pourtant la vie dure : une fille qui nait avec la peau foncée est toujours considérée comme maudite, impossible à marier. Et cette discrimination s’applique également dans le monde du travail . Une personne blanche fera meilleure impression et sera donc mieux respectée, alors que celle de peau foncée sera tout de suite moins bien considérée. Le marché des crèmes blanchissantes est donc malheureusement florissant. Toutefois, de grandes stars ont récemment critiqué ces produits et refusé d’en faire la publicité, ce qui fait émerger un début de réflexion sur le sujet.
Par